Sélectionner une page

Darwish Muhammad ق

« Il ne m'appartient pas, si des épreuves se présentent à moi, de m'en détourner,
Ni, si je suis inondé de joie, de m'y abandonner ;
Car je ne suis pas de ceux qui, de la perte d'une chose, se consolent
Par un autre; Je ne souhaite rien de moins que le Tout.

Cheikh `Abdul-Qadir al-Jilani.

Il est le Ghawth (Arch-Intercesseur) des Saints Célèbres et la Bénédiction des Savants de l'Islam. Il est l'Aube et la Lumière de l'Est et de l'Ouest. Il est le Maître du Royaume de l'Orientation. Il a grandi dans la maison de son oncle qui lui a appris les meilleures manières, l'a éduqué dans les connaissances spirituelles et religieuses et l'a nourri à la source de la moralité et de l'éthique. Il a étanché sa soif avec les Réalités Célestes et la Connaissance Invisible, jusqu'à ce que son cœur devienne une Maison de Révélation, comme Allah l'a dit dans le Saint Hadith : « Ni mon ciel ni ma terre ne pouvaient Me contenir, mais le cœur de mon Serviteur Croyant M'a contenu. ”

Il était connu à son époque sous le nom de Darwish Wali. Il a saisi toutes sortes de compréhensions de la religion et il a été capable d'effacer la malice et l'égarement de beaucoup de faux enseignants de son temps. Il a ravivé les cœurs languissants et il a réparé les cœurs brisés, jusqu'à ce qu'il devienne la bénédiction de son temps et l'essence humaine de l'orientation. Il avait de nombreux partisans dans tout le pays. Sa maison et sa mosquée étaient remplies de visiteurs demandant et recherchant ses conseils.

Une fois après une association qu'il venait de tenir avec lui et d'autres muridés, Shaykh Muhammad az-Zahid lui a dit de monter une certaine colline à une certaine distance et de l'attendre là. Le Shaykh lui a dit qu'il viendrait plus tard. Darwish Muhammad était si obéissant à son Shaykh qu'il lui abandonna complètement sa volonté. Sa conduite était parfaite. Il s'en alla et attendit que le Shaykh vienne, sans se servir de son esprit pour demander : "comment vais-je y aller, que dois-je faire quand j'y serai, etc." Il a déménagé immédiatement. Il arriva et commença à attendre. L'heure des prières de l'après-midi arriva et le Cheikh ne se montra pas. Puis le soleil s'est couché. Son ego lui disait : « Votre Shaykh ne vient pas ; vous devez revenir en arrière. Peut-être que le Cheikh a oublié. Sa croyance véridique, cependant, lui a dit: "Ô Darwish Muhammad, crois en ton Shaykh et crois qu'il vient certainement, comme il l'a dit. Vous devez attendre."

Comment le cœur de Darwish Muhammad a-t-il pu croire son ego alors que son cœur s'élevait pour être avec son Shaykh ? Il se redressa et attendit. La nuit est venue et il faisait très froid sur la colline. Il était gelé. Il a passé toute la nuit éveillé et sa seule source de chaleur était son Dhikr de « la ilaha illallah ». L'aube est venue et le Cheikh ne s'était toujours pas montré. Il avait faim et a commencé à chercher quelque chose à manger. Il a trouvé des arbres fruitiers, a mangé et a continué à attendre le Cheikh. La journée passa, puis le lendemain. Il était de nouveau dans une grande lutte avec son ego, mais il n'arrêtait pas de penser : « Si mon Cheikh est un vrai Cheikh, il sait ce qu'il fait.

Une semaine s'est écoulée, puis un mois. Le Cheikh ne venait pas. La seule distraction que Darwish Muhammad avait de l'attente était dhikrallah, et ses prières quotidiennes étaient sa seule autre activité. Il n'a continué que jusqu'à ce que le pouvoir de son Dhikr fait venir les animaux s'asseoir autour de lui pour faire Dhikr avec lui. Il s'est rendu compte que ce pouvoir miraculeux lui était venu de son Shaykh.

L'hiver est venu et le Cheikh n'est pas venu. Il a commencé à neiger. Il faisait extrêmement froid et il n'y avait plus de nourriture. Il a commencé à couper l'écorce des arbres et à se nourrir de l'humidité à l'intérieur, des racines et de toutes les feuilles vertes qu'il pouvait trouver. Le cerf est venu à lui et il a commencé à traire les brebis. Ce fut un autre miracle qui lui apparut. La brebis n'a pas bougé quand il l'a traite, et une autre est venue. Il était élevé à des niveaux spirituels de plus en plus élevés, et son professeur lui envoyait des connaissances spirituelles à travers ces miracles et ces visions. Khidr salla" Il a dit: "Et s'il m'était arrivé quelque chose?" Darwish Muhammad a dit: "Ô mon Shaykh, si je n'étais pas resté ici et que je ne t'avais pas attendu et obéi, tu ne serais jamais venu à moi avec la permission du Prophète salla” Darwish Muhammad avait détecté dans son cœur que son Shaykh venait par l'ordre du Prophète salla.

Le Cheikh rit et dit : « Viens avec moi. A ce moment il lui déversa le secret et le pouvoir de cette Chaîne d'Or de l'ordre Naqshbandi qu'il avait dans son cœur. Il lui ordonna alors d'être le Shaykh du muridés. Darwish Muhammad est resté au service de son Shaykh jusqu'au décès de Shaykh Muhammad az-Zahid.

Darwish Muhammad est mort le 19 Muharram 970 H. Il a transmis le secret de l'Ordre à son fils, Muhammad Khwaja al-Amkanaki (q).

fr_FRFR