Sélectionner une page

Mouhammad le prophète salla

Comment les gens de ce monde peuvent-ils saisir sa réalité ?
Eux, qui dorment et se réjouissent des rêves de lui.
Comme c'est beau ce qu'on a dit de sa réalité !
Votre lumière est tout et tout le reste est des particules.
Ô Prophète, tes soldats à chaque instant sont tes Compagnons !

Imam Bousayri,al-Burda

 

Les Cheikhs de l'Ordre Naqshbandi sont connus sous le nom de Chaîne d'Or en raison de leur lien avec l'être humain le plus élevé et le plus parfait, Mouhammad salla, le Premier à être créé, le Premier à être mentionné, le Premier à être honoré.

Quand Allah ordonna à la Plume d'écrire, elle demanda : "Qu'est-ce que j'écrirai ?" et Allah a dit: "Écris 'La Ilaha Ill-Allah.'« La Plume a écrit »La Ilaha Ill-Allah" pendant soixante-dix mille ans d'Allah, puis cela s'est arrêté. Un jour d'Allah est égal à mille de nos années. Alors Allah lui ordonna d'écrire à nouveau, et la Plume demanda : "Qu'est-ce que j'écrirai ?" et Allah répondit : « ÉcrisMouhammadun Rasul-Allah." Et la Plume dit : " Ô Allah, qui est ce Mouhammad pour qui Tu as mis Ton Nom à côté de son nom ? " Allah a dit: "Vous devez savoir que sans Mouhammad, je n'aurais rien créé dans la création." Alors le stylo a écrit Mouhammadun Rasoul-Allah. encore soixante-dix mille ans.

Quand Allah a-t-il ordonné que la plume écrive ? Quand le stylo a-t-il écrit ? Quand est-ce que l'écriture de "La ilaha ill-Allah Mouhammadun Rasoul-Allah” se produire? Personne ne sait. La mention du nom du Prophète salla par Allah, Tout-Puissant et Exalté, est quelque chose qui s'est produit avant la création de quoi que ce soit, et sa réalité s'est produite dans la pré-éternité. C'est la raison pour laquelle le Prophète salla mentionné, "kuntu Nabiyyan wa adamu bayni-l-ma'i wa-t-tin » – “J'étais Prophète quand Adam était entre l'eau et l'argile.”

Il est l'Être Humain Parfait. Il est le sceau de tous les prophètes et messagers. Que peut dire un serviteur faible pour honorer le Maître des Messagers ? Sans lui, personne n'aurait jamais connu Allah, Tout-Puissant et Exalté. Jamais le tissu de l'univers n'aurait été tissé dans l'existence comme il a été tissé. Par conséquent, la plume ne peut décrire le plus parfait des êtres humains Parfaits, le Maître des Maîtres, le Roi des Rois, le Sultan des Sultans de la Présence Divine.

Il est le Cœur de la Présence Divine. Il est le Cœur de l'Essence Unique. Il est le signe de l'unité et le signe de l'unité. Il est connu comme le secret de tous les secrets. Il est le seul auquel Allah Tout-Puissant et Exalté s'adresse, car il est le seul considéré comme responsable en présence d'Allah qui a dit : "Sans lui, je n'aurais créé aucune de Ma création." Toute la création a été donnée au Prophète salla comme un geste divin d'honneur d'Allah, Tout-Puissant et Exalté. C'est pourquoi le Prophète salla est responsable de cette création qui est son honneur et sa Confiance. Pour cette raison, il est le seul à être adressé dans la Présence Divine.

Le statut singulier du Prophète salla est le cœur et l'Essence de la phrase de tawhid [La ilaha ill-Allah Mouhammadun Rasoul-Allah”] et la fondation du soufisme. Le prophète salla est "l'âme unique" mentionnée dans le verset coranique, "[Ô humanité] Votre création et votre résurrection ne sont en aucun cas, mais en tant qu'âme individuelle" [31:28]. C'est aussi le Prophète salla qui est la "vie unique" représentée dans le verset, "Si quelqu'un tuait une personne... ce serait comme s'il tuait tout le peuple : Et si quelqu'un sauvait une vie, ce serait comme s'il sauvait la vie de tout le peuple." [5:32]

Le prophète salla, par ailleurs, fait référence à sa responsabilité dans le hadith : tu`radu `alayya a`malakum, « Toutes vos actions me sont montrées chaque jour. S'ils sont bons, je prie pour vous; s'ils sont mauvais, je demande pardon à Allah pour vous. Cela signifie que le Prophète salla est celui qui est responsable envers Dieu de sa Communauté. C'est pourquoi, comme nous l'avons dit, il est "le seul à qui parler". C'est le sens de l'intercession. Allah se réfère à cette intercession dans le verset, "S'ils avaient seulement, alors qu'ils étaient injustes envers eux-mêmes, venaient à toi et imploraient le pardon d'Allah, et que le Messager avait demandé pardon pour eux, ils auraient trouvé Allah, certes, Celui qui revient souvent, Le Très Miséricordieux" [4:64].

Sa biographie honorable et ses discours et actions bénis ne peuvent jamais être englobés dans un livre. Mais on peut dire qu'il est Muhammad ibn Abdoullah ibn Abdoul Muttalib ibn Hashim et que sa lignée remonte à Ibrahim salla . Il est né à Makkah al-Mukarrama un lundi, le 12 Rabi`ul Awwal, 570 CE, dans l'année de l'éléphant. Sa mère, Sayyida Amina, lorsqu'elle l'a mis au monde, a vu une lumière venant d'elle qui a transformé toutes les ténèbres en lumière jusqu'en Perse. Quand il est né, la première chose qu'il a faite après être sorti du ventre de sa mère a été de tomber dans la prostration. Son père est mort avant sa naissance. Il a été soigné par Thuayba puis par Halima as-Sa`diyya, chez qui il est resté quatre ans.

Alors qu'il revenait avec lui d'une visite à ses oncles à Madinat al-Munawwara (à l'époque Yathrib), sa mère tomba malade et mourut. Il avait six ans. Son grand-père l'a élevé pendant deux ans, jusqu'à sa mort également. Orphelin trois fois, il est allé vivre chez son oncle, Abou Talib. Allah Tout-Puissant et Exalté a ordonné à l'Ange de la Trompette, Israfil  de l'accompagner en tout temps jusqu'à l'âge de onze ans. Alors Allah ordonna Jibril salla de l'accompagner et de veiller sur lui et de le garder sous sa garde, et d'envoyer à son cœur des Puissances célestes et spirituelles.

Il a voyagé avec son oncle à Sham (Damas). En chemin, ils passèrent par Bassorah où un moine nommé Bouhaira, vivant dans un monastère voisin, dit à son oncle : « Ramène-le, ce sera plus sûr pour lui. A cette époque, il avait douze ans. Des années plus tard, il se rendit à nouveau à Sham avec Maysara, pour faire du commerce au nom de Lady Khadija. radiya . Ils ont eu beaucoup de succès. Maysara a parlé à Khadija de ses pouvoirs miraculeux et de son sens des affaires et elle s'est intéressée à lui. Elle a proposé le mariage et il a accepté son offre. Il l'a épousée quand il avait 25 ans et elle en avait quarante.

Il était connu dans toute sa tribu comme as-Sadiq al-Amine, le Vrai et Digne de Confiance. Quand il avait 35 ans, la tribu Quraish rénovait la maison d'Allah, la Ka'aba. Ils se sont disputés pour savoir qui devrait mettre la pierre noire sacrée (hajaru-l-aswad) à sa place. Ils sont finalement parvenus à un accord selon lequel la personne la plus digne de confiance devrait le remplacer, et cette personne était le Prophète. salla .

A cette époque, des inspirations et des révélations lui venaient au cœur. Il était toujours dans un état de vision spirituelle et de perspicacité, mais il n'était pas autorisé à en parler. Il préférait être seul et utilisait une grotte dans une montagne appelée al-Hira pour la contemplation et la méditation. Il a cherché l'isolement comme moyen d'atteindre la présence divine d'Allah Tout-Puissant et Exalté.

Il évitait toute sorte d'attachement, même avec sa famille. Il était toujours en méditation et en contemplation, flottant sur l'Océan du Dhikr du Cœur. Il s'est complètement déconnecté de tout, jusqu'à ce que lui apparaisse la lumière d'Allah Tout-Puissant et Exalté, qui l'a honoré d'une condition d'intimité et de bonheur complets. Cette intimité a permis au miroir de la révélation de croître en pureté et en luminosité, jusqu'à ce qu'il atteigne le plus haut état de perfection, où il a observé l'aube d'une nouvelle création. Les signes primordiaux de la beauté rayonnaient pour répandre et décorer l'univers. Les arbres, les pierres, la terre, les étoiles, le soleil, la lune, les nuages, le vent, la pluie et les animaux le saluaient dans un langage arabe parfait et lui disaient : «as-Salam 'alayka Ya Rasoul-Allah» — « Que la paix soit sur toi, ô Prophète de Dieu. »

À l'âge de quarante ans, alors qu'il se tenait sur la montagne de Hira, apparut à l'horizon une figure qu'il ne reconnut pas, qui lui dit : « Ô Mouhammad, je suis Jibril et tu es le prophète de Dieu qu'il a envoyé cette nation. Puis il lui tendit un morceau de soie orné de bijoux. Il le mit dans sa main et lui dit : « Lis. Il a demandé "Que dois-je lire?" Il a embrassé le Prophète salla et lui dit : « Lis. Il dit encore : « Que dois-je lire ? Il le serra de nouveau dans ses bras et dit :

Lis, au nom de ton Seigneur, qui a créé,
Créé l'homme d'un caillot de sang,
Lis, et ton Seigneur est le plus généreux
Qui a enseigné avec la Plume,
A enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas ! [96:1-5]

Puis il lui ordonna de descendre de la montagne vers les plaines en contrebas ; il le plaça sur une grande pierre blanche et lui donna deux robes vertes. Puis Jibril salla heurter la terre avec ses pieds. Aussitôt une source jaillit et l'ange y fit des ablutions et lui ordonna de faire de même. Puis Jibril salla prit une poignée d'eau et la jeta sur le visage du Prophète salla. Les saints soufis disent que l'eau qu'il a jetée était un signe que le Prophète salla a reçu l'autorité de répandre aux êtres humains la connaissance des secrets de la présence divine d'Allah, soit par des moyens physiques, soit par des moyens spirituels. Puis il a observé deux cycles de prière (rak`ats) et dit au Prophète salla, "C'est la manière d'adorer", et il a disparu.

Le prophète salla retourna à La Mecque et raconta à sa femme tout ce qui s'était passé. Elle l'a cru et elle a été la première musulmane. Puis elle est allée avec le Prophète salla à Waraqah bin Nawfal, sa cousine, qui était considérée comme une personne bien informée en spiritualité. Le prophète salla lui raconta ce qui s'était passé. Il l'a cru et il a été le premier homme à croire au Prophète salla. Il a dit: "C'est le Saint-Esprit qui est descendu sur Moïse." Il a dit: "Est-ce que je serais vivant quand ton peuple t'expulsera de Makkah!" Le prophète a demandé : « Mon peuple va-t-il me chasser de La Mecque ? Il a dit: "Oui, c'est ce qui est écrit."

Puis Abou Bakr radiya est devenu croyant et il a été suivi par Ali radiya. En public le Prophète salla donnait les conseils nécessaires à la vie quotidienne et, en privé, il donnait les conseils spéciaux nécessaires pour atteindre l'état de Ihsan  (parfait bon caractère). C'est pourquoi Abou Huraira radiya dit dans un hadith authentique mentionné dans Bukhari, "Le Prophète salla a versé dans mon cœur deux sortes de connaissances : l'une que j'ai propagée aux gens et l'autre, si je devais la partager, ils me trancheraient la gorge.

La connaissance à laquelle Abu Huraira fait référence est la connaissance cachée et secrète que le Prophète salla donné à ses Compagnons. Il ne les a pas autorisés à répandre cette connaissance car c'est la connaissance secrète du cœur. De ces secrets, tous les Maîtres de la Chaîne d'Or Naqshbandi et tous les autres Ordres soufis reçoivent leurs connaissances. Cette connaissance n'a été transmise que de cœur à cœur, soit par Abou Bakr as-Siddiq radiya ou via Ali radiya .

Pendant trois ans, alors que les musulmans augmentaient en nombre, ils utilisèrent Dar al-Arqam comme mosquée pour enseigner, adorer et se cacher. Alors le Prophète salla a reçu l'ordre de proclamer ouvertement la religion. Allah a envoyé une sourate du Coran défiant quiconque d'écrire quoi que ce soit de semblable. Des poètes, des dirigeants et des personnes célèbres ont essayé jusqu'à ce qu'ils acceptent ouvertement le fait évident que ce n'était pas possible. Les mécréants allaient toujours trouver son oncle, se plaignant, disant : « Donne-nous Mouhammad salla afin que nous puissions le tuer. Il a dit: "Personne ne peut le toucher tant que je vivrai." Les mécréants torturaient tous ceux qui le croyaient. Ils ont kidnappé leurs femmes, tué leurs enfants et violé leurs filles. Les nouveaux musulmans ont souffert toutes sortes de difficultés aux mains des incroyants.

Pendant treize ans, le Prophète salla est resté à La Mecque, appelant les gens à la religion d'Allah.

Les mécréants demandaient un miracle ou un signe dans les cieux. Le Saint Prophète a divisé la pleine lune en deux devant leurs yeux. Certains d'entre eux croyaient et d'autres non. Après cela, la persécution a continué et certains musulmans ont demandé la permission d'émigrer. Ils émigrèrent en Ethiopie, où le Roi leur donna refuge et, grâce à leur influence, devinrent croyants au Prophète salla. Ils y sont restés cinq ans avant que certains d'entre eux ne retournent à La Mecque. Celui du Prophète salla oncle puis sa femme Khadija al-Kubra radiya décédés. C'étaient ses plus fervents partisans. C'était l'année de la tristesse.

Un an et demi plus tard, il a été invité à la Présence d'Allah, Tout-Puissant et Exalté. De La Mecque à Jérusalem (Qods), il a voyagé accompagné de l'Archange Gabriel (Jibril) salla. De Jérusalem, il est monté aux cieux au moyen de Buraq, une montagne céleste qui l'a porté. Tous les prophètes des différents niveaux du ciel sont venus le saluer. Il est monté de plus en plus haut, jusqu'à ce qu'il entende le grattement de la Plume, écrivant le Décret de Dieu. Il s'est approché de la Présence Divine, de plus en plus proche, jusqu'à Jibril salla lui dit: " Ya Rasoul Allah (O Prophète de Dieu), je ne peux pas continuer plus loin, ou je serai éteint." Le prophète salla dit : « Ô Jibril, accompagne-moi ! Il a dit: "Je ne peux pas, ou je serai brûlé dans la lumière d'Allah." Alors Mouhammad salla, le plus Parfait des Parfaits, a continué seul. Poussé par son amour pour la présence divine d'Allah, il s'est approché de plus en plus, atteignant l'état d'annihilation complète en cinq étapes différentes.

D'une étape à l'autre, le Prophète salla déplacé dans les Secrets Divins d'Allah. Entre chaque étape il y avait cinq cent mille ans. Il traversa ces vastes Océans Divins de Connaissance, qu'Allah Tout-Puissant et Exalté a créés, jusqu'à ce qu'il soit complètement dissous dans l'Existence d'Allah, ne voyant rien d'autre que Lui. Puis Allah l'a appelé à revenir à l'existence après avoir atteint l'état d'annihilation. Il revint et Allah lui dit : « Ô Mohammed, approche-toi plus près. De cela, il est entendu que le Prophète salla, ayant atteint l'état d'annihilation complète, a été appelé par Allah par son nom, indiquant qu'il apparaissait à nouveau avec l'apparence d'Allah. Il s'est approché si près de la Lumière Divine qu'il a été "deux longueurs d'arc ou moins" [53:9]. Allah lui demanda : « Qui es-tu, ô Mouhammad ? A cette époque, le Prophète salla n'était pas conscient de lui-même et il répondit: "Toi, ô mon Seigneur." C'est la perfection de l'état de n'associer personne à Allah. C'est le signe parfait de Tawhid (Unicité), quand rien n'existe sauf Sa Gloire, Son Essence, Lui-même.

Shaykh Nazim al-Haqqani a relaté, à partir des connaissances cachées des saints soufis, certains des événements qui se sont produits lors de cet incroyable voyage du Prophète. C'est la connaissance du Prophète à laquelle Abou Huraira fait référence dans son hadith, la connaissance transmise du cœur d'Abu Bakr as-Siddiq. Le prophète salla dit: "Tout ce qu'Allah a versé dans mon cœur, je l'ai versé dans le cœur d'as-Siddiq." Cette connaissance a ensuite été transmise aux saints soufis Naqshbandi et constitue leur héritage spirituel.

Cheikh Nazim al-Haqqani a dit: "Allah Tout-Puissant et Exalté a dit au Prophète salla la Nuit de l'Ascension, ô Mouhammad, j'ai créé toute la création pour toi, et je te la donne entièrement. A ce moment Allah accorda au Prophète salla pouvoir de voir tout ce qu'Il avait créé, avec toutes leurs lumières et toutes les faveurs qu'Allah avait accordées à Ses créatures en les décorant de Ses Attributs et de Son Amour et Beauté Divins.

« Mouhammad salla a été captivé et ravi parce qu'Allah lui avait donné le don d'une telle création. Allah lui dit : 'Ya Muhammad, es-tu content de cette création ?' Il a dit, 'Oui, Mon Seigneur.' Il a dit : 'Je te les donne en dépôt pour que tu les gardes, que tu en sois responsable et que tu me les rendes comme je te les ai donnés.' Mouhammad salla les regardait avec joie parce qu'ils étaient illuminés de belles lumières, et il dit : 'Ô mon Seigneur, j'accepte.' Allah a dit, 'Acceptez-vous?' Il a répondu: "J'accepte, j'accepte." Alors qu'il terminait de répondre pour la troisième fois, Allah lui accorda une vision des péchés et des nombreuses formes de misère, de ténèbres et d'ignorance dans lesquelles ils allaient tomber.

"Quand Mouhammad salla voyant cela, il fut consterné, se demandant comment il pourrait les rendre à son Seigneur aussi propres que dans leur état d'origine. Il a dit, 'O Mon Seigneur, qu'est-ce que c'est?' Allah répondit : « Ô Mes bien-aimés, c'est ta responsabilité. Tu dois me les rendre aussi propres que je te les ai donnés.' Alors Mouhammad salla dit: "O mon Seigneur, donne-moi des aides pour m'aider à les nettoyer, à sanctifier leurs esprits et à les faire passer des ténèbres et de l'ignorance à l'état de connaissance, de piété, de paix et d'amour."

"Alors Allah, Tout-Puissant et Exalté, lui a accordé une vision dans laquelle il l'a informé que de cette création, Il avait choisi pour lui 7 007 Saints Naqshbandi. Il lui dit : « Ô mon bien-aimé, ô Muhammad, ces saints font partie des saints les plus distingués que j'ai créés pour t'aider à garder cette création propre. Parmi eux, 313 sont dans l'état le plus élevé et le plus parfait de la Présence Divine. Ils sont les héritiers des secrets de 313 Messagers. Alors je vous en donne quarante, qui portent les pouvoirs les plus distingués, et ils sont considérés comme les piliers de tous les saints. Ils vont être les Maîtres de leur temps et ils vont être les Héritiers des Secrets de la Réalité.'

« 'Par les mains de ces saints, chacun sera guéri de ses blessures, tant extérieures qu'intérieures. Ces saints pourront porter toute la Nation et toute la Création sans aucun signe de fatigue. Chacun d'eux sera le Ghawth (Arch-Intercesseur) en son temps, sous qui seront les cinq Qutb اقطاب (Pôles Spirituels).'

"Le prophète salla était heureux et il a dit, 'O mon Seigneur, donne-moi plus!' Alors Allah lui montra 124 000 saints, et Il dit : « Ces saints sont les héritiers des 124 000 prophètes. Chacun est héritier d'un prophète. Ils seront également là pour vous aider à nettoyer cette Nation.

« Tandis que le Prophète salla montait vers la Présence divine, Allah lui fit entendre une voix humaine. La voix était celle de son ami et compagnon le plus proche, Abou Bakr as-Siddiq radiya . Le Prophète salla a été dit par Allah Tout-Puissant d'ordonner à Abu Bakr as-Siddiq d'appeler tous les saints Naqshbandi: les 40, les 313 et les 7 007, et tous leurs disciples, sous leurs formes spirituelles, dans la Présence Divine. Tous devaient recevoir ces Lumières et Bénédictions distinguées.

"Alors Allah ordonna au Prophète salla, qui a ordonné à Abou Bakr radiya, pour appeler les 124 000 saints des 40 autres Tariqa et à leurs disciples de recevoir cette Lumière dans la Présence Divine. Tous les Shaykhs ont commencé à apparaître dans ce rassemblement avec tous leurs partisans. Allah a alors demandé au Prophète salla de les regarder avec sa puissance prophétique et sa lumière, et de les élever tous à la station de Siddiqeen, le digne de confiance et le véridique. Alors Allah Tout-Puissant et Exalté dit au Prophète salla, et le Prophète salla dit aux saints : 'Vous tous et tous vos disciples allez être des étoiles brillantes parmi les êtres humains, pour répandre cette lumière que je vous ai donnée dans la pré-éternité à tous les êtres humains sur terre.'

Mawlana Shaykh Nazim dit: "Ce n'est qu'un des secrets qui a été révélé à propos de la Nuit de l'Ascension au cœur des saints grâce à la transmission de la Chaîne d'Or de l'Ordre Naqshbandi." Beaucoup plus de visions ont été données au Prophète salla, mais il n'y a aucune permission de les dévoiler.

Cette nuit-là, le Prophète salla a reçu l'ordre d'Allah d'accomplir 50 prières par jour. Il l'a raccourci à cinq prières par jour sur les conseils du prophète Moïse (Musa) salla. Il revint de ce voyage nocturne, et le premier à le croire fut Abou Bakr as-Siddiq radiya. Les mécréants, espérant le ridiculiser, lui demandèrent de décrire Jérusalem. Il l'a décrit dans tous ses détails, et les mécréants ont été humiliés.

Persécution contre le Prophète salla et ses Compagnons s'intensifièrent. Puis Allah lui envoya les Ansar (aides) de Médine. L'Islam avait commencé à se répandre parmi les tribus de cette petite oasis non loin de La Mecque. Allah a donné aux croyants la permission de migrer vers Médine, la patrie des Ansar. Abou bakr radiya voulait émigrer, mais Mouhammad lui a dit : « Ne pars pas encore, attends, et peut-être que tu voyageras avec moi. Il y a un événement très important qui doit arriver.

Le prophète salla fui la nuit avec Abou Bakr radiya et a laissé derrière lui Ali radiya se faire passer pour lui dans son lit. En chemin, il s'arrêta pour se cacher dans la Grotte de Thawr. Abou Bakr a dit: "Ô Prophète, n'entre pas, j'entrerai en premier." Dans son cœur, il pensait qu'il pouvait y avoir quelque chose de nocif à l'intérieur et il a choisi de le rencontrer en premier. Il a trouvé un trou dans la grotte. Il appela le Prophète salla entrer et il a mis son pied sur le trou. Le prophète radiya entra et se coucha, la tête sur la cuisse d'Abou Bakr. Un serpent à l'intérieur du trou a commencé à mordre le pied d'Abou Bakr. Il a essayé de ne pas bouger même s'il souffrait beaucoup. Des larmes coulaient sur ses joues. Une larme chaude tomba sur le visage béni du Prophète salla. À cela, comme cela a été mentionné dans le Coran : "Il dit à son ami : Ne t'afflige pas car en vérité Allah est avec nous. [9: 40] et il dit aussi, « Que pensez-vous de deux quand Dieu est leur troisième ? » [57 : 5]. Abou Bakr a dit au Prophète : « Ô Prophète de Dieu, je ne suis pas triste, mais je souffre. Un serpent me mord le pied et j'ai peur qu'il te morde. Je pleure parce que mon cœur brûle pour vous et pour votre sécurité. Le Prophète fut si satisfait de la réponse de son compagnon bien-aimé qu'il serra Abu Bakr as-Siddiq dans ses bras. radiya, posa sa main sur son cœur et versa la connaissance qu'Allah lui avait donnée dans le cœur d'Abou Bakr as-Siddiq. C'est pourquoi il a dit dans un hadith : « Tout ce qu'Allah a versé dans mon cœur, je l'ai versé dans le cœur d'Abou Bakr. radiya.”

Notre grand-cheikh Mouhammad Nazim al-Haqqani dit : « Après cela, le Prophète posa son autre main sur le pied d'Abou Bakr as-Siddiq et lut : Bismillah ir-Rahman ir-Rahim, et le pied a été immédiatement guéri. Puis il ordonna au serpent de sortir et le serpent sortit, s'enroulant devant le Prophète salla. Alors le Prophète dit au serpent : « Ne sais-tu pas que la chair d'un Siddiq t'est interdite ? Pourquoi mangez-vous la chair de mon Compagnon ?' Il répondit au Prophète dans un arabe parfait et pur : « Ô Prophète d'Allah, toutes choses n'ont-elles pas été créées pour toi et pour ton amour ? Ô Prophète, moi aussi je t'aime. Quand j'ai entendu qu'Allah Tout-Puissant et Exalté a dit que la meilleure nation est votre nation, je lui ai demandé de prolonger ma vie et de m'accorder l'honneur d'être parmi votre nation et de regarder votre visage. Et Allah m'a accordé ce souhait et cet honneur. Quand Abou Bakr a mis son pied dans ce trou, cela m'a bloqué la vue. Je voulais qu'il bouge son pied pour me permettre de te voir. Le prophète salla a dit: 'Regarde-moi maintenant et exauce ton souhait.' Le serpent regarda et regarda ; au bout d'un moment, il est mort. Le prophète salla ordonna aux djinns d'emporter le serpent et de l'enterrer.

Mawlana Shaykh Nazim dit: "Ce sont des secrets qui ont été donnés au cœur des saints Naqshbandi." Il continue ainsi l'histoire : « Alors le Prophète salla dit à Abou Bakr, 'Il n'y avait pas besoin de s'arrêter dans cette grotte, sauf qu'un événement important va se produire ici. La Lumière de la racine de l'Arbre spirituel qui va se répandre sur toute l'humanité, la Lumière venant directement de la Présence Divine, apparaîtra ici. Allah m'a ordonné de vous le transmettre ainsi qu'à tous les adeptes soufis de Naqshbandi.'

"Cette lignée ne s'appelait pas les Naqshbandi à cette époque, mais était connue sous le nom de Enfants d'Abou Bakr as-Siddiq, et il était connu des saints comme le « Père » de cette lignée.

"Alors Allah a demandé au Prophète d'ordonner à Abou Bakr as-Siddiq d'appeler tous les Maîtres de la Chaîne d'Or qui sont les héritiers d'Abou Bakr. Ce dernier a appelé les Grandshaykhs de cette Chaîne d'Or, tous, depuis son époque jusqu'à l'époque du Mahdi salla. Tous ont été appelés par leurs esprits du Monde des Âmes. Puis il reçut l'ordre d'appeler les 7 007 saints Naqshbandi. Alors le Prophète salla appelés les 124 000 prophètes.

"Abou Bakr as-Siddiq, par ordre du Prophète salla, a ordonné à chaque grand-haykh de convoquer tous ses partisans pour qu'ils apparaissent spirituellement. Alors Abou Bakr as-Siddiq ordonna à tous les Cheikhs de prendre les mains de leurs partisans pour recevoir l'initiation. Il a mis sa main au-dessus d'eux tous, puis Muhammad salla a mis Sa main sur eux tous, puis Allah a mis Sa Main, la Main du Pouvoir (Qudrat), sur eux tous. Allah par Lui-même, mettez sur la langue de tous ceux qui sont présents Sa récitation (talqin adh-Dhikr), et Il a dit au Prophète d'ordonner à Abou Bakr as-Siddiq d'ordonner à tous les saints présents avec leurs partisans de réciter ce qu'ils entendaient de la Voix du Pouvoir :

Toutes les personnes présentes ont suivi leurs Shaykhs et les Shaykhs ont suivi ce qu'ils ont entendu le Prophète réciter. Alors Allah Tout-Puissant et Glorifié enseigna le secret de la Dhikr, connu comme Khatm-il-Khwajagan, à Abdul Khaliq al-Ghoujduwani, qui dirigea le premier dhikr parmi les saints de cet Ordre. Le prophète salla a annoncé à Abu Bakr, qui a annoncé à tous les saints, qu'Abdul Khaliq al-Ghoujdawani est le chef du Khatm-i-Khwajagan. Tout le monde a été honoré de recevoir ce secret et cette lumière de Khwaja Abdul Khaliq al-Ghoujdawani, en présence de tous les saints, en présence d'Abou Bakr as-Siddiq, en présence du Prophète salla, en présence d'Allah.

Mawlana Shaykh Nazim a dit: "Quiconque accepte l'initiation de nous ou assiste à notre Dhikr doit savoir qu'il était dans la grotte à ce moment béni, en Présence du Prophète salla, et qu'il a alors reçu tous ces secrets. Ces secrets nous ont été transmis par les maîtres de la Chaîne d'Or, par Abou Bakr as-Siddiq.

Abou Bakr as-Siddiq radiya fut ravi et étonné de ce qui se passait dans cette grotte, et il comprit pourquoi le Prophète l'avait choisi pour être le compagnon de sa migration. Les Naqshbandi Shaykhs considèrent les événements de la grotte comme le fondement de la Tariqat. Non seulement c'est la source du quotidien fil (dévotion) mais les âmes de tous les membres de l'Ordre étaient présentes ensemble à ce moment-là.

Après les événements de la grotte, ils ont continué vers Madinat al-Munawwarah. Lorsqu'ils atteignirent Qouba, un village près de Médine, un lundi à Rabi'ul Awwal, ils s'arrêtèrent pendant plusieurs jours. Là, le Prophète salla construit la première mosquée. Ils ont continué leur chemin un vendredi, après avoir prié la prière du vendredi à Qouba. C'était le premier Jum'a qu'il priait. Il entra à Médine avec son ami, au milieu des cris de takbir (ALLAHOU AKBAR) et tahmid (AL-HAMDU LILLAH) et le bonheur excité et joyeux de tout le monde. Il s'est déplacé à l'endroit où son chameau s'est arrêté, et c'est là qu'il a construit sa mosquée et sa maison. Il est resté en tant qu'invité dans la maison d'Abu Ayyub al-Ansari radiya jusqu'à la construction de sa mosquée.

Quand le Prophète salla vint à Médine, elle était pleine de maladies. Dès son arrivée, les maladies ont disparu. Voici une brève liste des principaux événements des dix prochaines années.

Chronologie de Médine

Première année - Le prophète salla a été inspiré pour appeler les gens à la prière au moyen de la voix humaine (Adhan).

Deuxième année - Il a reçu l'ordre d'instituer le jeûne mensuel du Ramadan, et il a été dirigé pour faire face à la Kaaba à La Mecque pendant les prières, au lieu de vers Jérusalem comme ils l'avaient fait auparavant. C'est l'année où il a combattu les mécréants lors de la bataille décisive de Badr.

Troisième année - Le prophète salla combattu les mécréants à Ouhud.

Quatrième année - La bataille de Bani Nadeer a eu lieu et la permission a été donnée d'abréger la prière pendant les voyages et les combats. L'alcool était interdit. Tayammum, ou purification rituelle avec du sable quand l'eau n'est pas disponible, était autorisée et la « prière dans la peur » était autorisée.

Cinquième année - La bataille de Khandaq a eu lieu et la défection de Banou Qouraizah et Moustaliq s'est produite.

Sixième année - Le Traité de Houdaibiyya a eu lieu ainsi que le Serment de Loyauté - le modèle de l'initiation soufie - sous l'Arbre. Le cinquième pilier de la religion, l'obligation du Hajj, est également entré en vigueur cette année.

Septième année – La bataille de Khaibar a eu lieu.

Huitième année - Les événements de Mou'ta, la conquête pacifique de Makkah et la bataille de Hounayn se sont produits.

neuvième année – La bataille de Tabuk a eu lieu et le pèlerinage d'as-Siddiq. Cela s'appelait l'année de Woufoud.

Dixième année - Le prophète salla fait ce qu'on appelle le pèlerinage d'adieu.

Onzième année -Le prophète radiya passé à l'autre vie.

Description des caractéristiques du Saint Prophète

Allah Tout-Puissant et Exalté a orné le Prophète salla avec Ses Lumières et Ses Manières Divines, puis Il en ajouta davantage en lui disant : "Vraiment tu es d'une nature magnifique" [68:4].

Le prophète salla n'était ni grand ni petit, mais il était de taille moyenne. Il avait de larges épaules. Sa couleur était claire, ni foncée ni blanche. Il avait un front large, avec des sourcils épais, non reliés mais avec une flamme brillante comme de l'argent au milieu d'eux. Ses yeux étaient grands. Ses dents étaient très blanches, comme des perles. Ses cheveux n'étaient ni bouclés ni raides, mais entre les deux. Son cou était long. Sa poitrine était large, sans beaucoup de chair. La couleur de sa poitrine était claire, et entre son sternum et son nombril se trouvait une ligne de cheveux. Il n'avait pas de poils sur sa poitrine autre que cette ligne. Ses épaules étaient larges et poilues. Sur ses épaules se trouvaient deux sceaux de prophétie. Tous ses compagnons les regardaient. L'épaule droite avait un grain de beauté noir, et autour il y avait quelques petits poils, comme les poils d'un cheval. Ses avant-bras étaient grands. Ses poignets étaient longs. Ses doigts étaient également longs. Sa paume était plus lisse que la soie. Chaque fois qu'il posait sa main sur la tête d'un enfant ou d'un homme, une belle odeur de musc en sortait. Partout où il se déplaçait, un nuage se déplaçait avec lui qui l'abritait de la chaleur du soleil. Sa sueur était comme des perles blanches, et son odeur était comme l'ambre et le musc. Les Compagnons ont dit qu'ils n'avaient jamais rien vu de tel auparavant.

Le Saint Prophète salla avait l'habitude de baisser les yeux plus qu'il ne levait la tête. Celui qui le voyait de loin était émerveillé par lui et celui qui le connaissait l'aimait intimement. Il était le plus beau à la fois dans son apparence extérieure et dans son apparence intérieure.

Amr ibn al-`As radiya dit: "Personne ne m'était plus cher que le Saint Prophète salla et personne n'était plus glorieux que lui à mes yeux. Sa gloire était si brillante que je ne pouvais pas regarder son visage pendant un certain temps, de sorte que si on me demandait de le décrire, je ne pourrais pas le faire car je ne l'avais pas regardé assez longtemps.

Le prophète salla était le plus brave parmi les gens, le plus juste et le plus généreux. Il avait l'habitude de marcher seul parmi ses ennemis la nuit sans garde. Il n'a jamais eu peur de rien dans ce monde. Il était le plus modeste de sa personne, le plus sincère et le plus pieux. Il ne parlait jamais juste pour passer le temps. Il préférait le silence à la parole et ne montrait jamais d'orgueil, même s'il était l'orateur le plus éloquent.

Allah a donné au Prophète salla maîtrise de la politique et maîtrise de la conduite privée. Bien qu'il n'ait ni écrit ni lu, Allah l'a élevé du pays de l'ignorance, lui a enseigné les meilleures manières et la meilleure éthique.

Il était le plus doux des hommes, le plus tolérant, le plus miséricordieux, comme Allah lui-même l'appelait "Le plus gentil et le plus miséricordieux" [9:128]. Il souriait à tout le monde et plaisantait avec tout le monde d'une manière décente. Seul, il pleurait toujours et suppliait Allah de lui pardonner sa Ummah. Il était toujours en train de contempler et de méditer. Il avait toujours l'habitude de s'asseoir pour se souvenir d'Allah en récitant le Dhikr.

Il avait l'habitude de marcher avec la veuve et l'orphelin. Il a montré de l'humilité envers les incroyants, souhaitant qu'ils deviennent croyants. Quelqu'un lui a demandé "priez pour qu'Allah maudisse les mécréants". Il a dit: «Je n'ai pas été envoyé pour maudire mais comme miséricorde. Je vais leur demander d'être guidés parce qu'ils ne savent pas.

Il a appelé tout le monde à Allah. Il n'a jamais humilié les pauvres. Il n'a jamais eu peur d'un roi. Il a toujours choisi la voie facile, selon la volonté d'Allah [2:185, 20:2]. Il rit sans faire de bruit, pas à haute voix. Il a toujours dit : « servez votre peuple ». Il traitait ses chèvres, servait sa famille, rapiéçait ses vêtements, marchait parfois pieds nus, visitait les malades, même s'ils étaient incroyants ou hypocrites, visitait les tombes des croyants et les saluait, s'entraînait à l'épée, apprenait l'arc et la flèche, monter à cheval, monter à dos de chameau, monter à dos d'âne. Il avait l'habitude de manger avec les pauvres et les misérables. Il acceptait toujours un cadeau gracieusement, même s'il s'agissait d'une cuillerée de yaourt, et il avait l'habitude de le récompenser. Il n'a jamais mangé de sadaqa (charité), mais l'a immédiatement transmise aux pauvres. Il n'a jamais gardé un dinar ou un dirham dans sa maison, sauf qu'il l'a donné aux pauvres. Il n'est jamais rentré à la maison avant d'avoir dépensé tout ce qu'Allah lui avait donné.

Il était très bon avec sa famille et ses amis. Il a exhorté ses amis à marcher devant lui et a marché derrière eux. Il a dit, "laissez mon dos aux anges." Sa compagnie était la compagnie de la patience et de la timidité. Quiconque discutait avec lui voyait de lui la patience, et il ne répondait pas à ceux qui l'insultaient. Il n'est jamais venu contre qui que ce soit en colère ni n'a jamais utilisé de gros mots. Il n'a jamais été en colère contre lui-même et n'était en colère que pour l'amour de son Seigneur. Il avait l'habitude de manger avec ses serviteurs. Il n'a jamais giflé personne avec sa main. Il n'a jamais puni pour une erreur, mais a toujours pardonné. Son serviteur Anas (radiya) a dit : « De toute ma vie, il ne m'a jamais demandé une seule fois : pourquoi as-tu fait ceci, ou pourquoi n'as-tu pas fait cela ?

Les vêtements du Saint Prophète salla

Il portait tout ce qu'il trouvait, du coton ou de la laine, mais il portait surtout du coton. Il aimait les vêtements verts. Abou Huraira salla dit : « Il portait des chemises longues et amples, les bourda et le habra et le juba, et il portait le turban avec un voile facial et desserré, le izar et le rida'.” Jabir ibn Samourah radiya dit: "J'ai vu le Prophète salla par une nuit de clair de lune. Il avait un manteau rouge sur le corps, et je regardai tour à tour attentivement vers lui et vers la lune. Certes, il m'a paru plus beau que la lune elle-même. Il portait le turban blanc et le turban noir et parfois le turban rouge. Il avait l'habitude de laisser une queue à l'arrière de son turban. L'imam Tabari a dit "il avait l'habitude d'avoir un turban de sept bras de longueur." Il avait un turban du nom de Sihab (les Nuages) qu'il donna à Ali radiya. Il avait l'habitude de porter une bague en argent à la main droite, gravée des mots "MMouhammadun Rasul-Allah.« Il portait merde (chaussettes de cuir) aux pieds. Il aimait les parfums et les senteurs parfumées.

Il n'a jamais vu la facilité et ne posséderait même pas un lit, car il souhaitait faire sa demeure dans l'autre monde. Son matelas était fait de feuilles d'arbres. Il avait un grand manteau qu'il avait l'habitude de mettre sur le sol et de s'asseoir. Parfois, il dormait sur une natte de roseau ou directement sur le sol.

 Les Miracles du Saint Prophète salla

Il était un guérisseur pour lui-même et pour les autres. Il avait l'habitude de guérir en récitant le Coran sur la personne malade. Il a averti les gens d'éviter de trop manger. Il a accompli d'innombrables miracles. Il a prié pour qu'Ali ne ressente pas le temps chaud et froid, et il ne les a jamais ressentis. Il a prié pour qu'Ibn `Abbas soit un génie de la religion, de la jurisprudence et de l'explication du Coran, ce qui s'est réalisé. Lorsque l'œil de Qutada est tombé de son orbite, il l'a remis en place, et Qutada a pu voir avec lui mieux qu'il ne l'avait jamais fait auparavant. Il a frotté le pied d'Ibn Abi `Atiq quand il a été cassé et il a guéri immédiatement. La lune s'est fendue sur son ordre comme un signe pour les mécréants. De ses doigts jaillissait de l'eau à laquelle toute une armée buvait et faisait ses ablutions. D'une petite tasse d'eau, l'eau coulait, faisant du désert une oasis. La branche d'un arbre sous laquelle il était assis s'inclina dans un geste d'amour alors qu'il se levait pour partir. La minbar (chaire) à laquelle il avait l'habitude de prêcher, utilisé pour donner un son de gémissement, comme s'il pleurait pour lui. Les pierres louaient Allah dans sa main, de sorte que tout le monde les entendait. Les animaux se sont plaints à lui. Le cerf et le loup ont témoigné de sa prophétie. Il a prédit que sa fille Fatima serait la première à le suivre dans la mort. Il a prédit qu'Uthman Dhou-n-Nourayn, son troisième calife et gendre, serait assassiné. Il a annoncé le meurtre d'al-Aswad bin Annasi la nuit de sa mort à Sana'a dans la lointaine Yaman. Il a mentionné la mort du roi de Perse à ses compagnons au moment précis où cela s'est produit. Il a mangé de la viande pleine de poison, mais rien ne lui est arrivé bien que celui qui a mangé avec lui soit mort immédiatement. D'innombrables autres miracles pourraient être mentionnés.

Les paroles du Saint Prophète salla

Personne ne peut faire un compte rendu complet de ses paroles. Même si les mers de ce monde étaient de l'encre et les arbres des stylos, personne ne pourrait écrire toutes les paroles du Prophète Mouhammad salla. Des milliers et des centaines de milliers de ses ahadith(énonciations racontées) ont été écrites à partir de ce qu'il disait et c'était connu comme le `Ilm al Hadith ou science de la narration prophétique.

Il a dit:

"Allah récompense les gens selon ce qu'ils réalisent."

"Allah a dit, quiconque vient contre l'un de mes saints, je lui déclarerai la guerre."

« Les saints d'Allah sont sous ses dômes. Nul ne les connaît à part Lui. »

"Soyez près des pauvres [c'est-à-dire des pauvres spirituels] parce qu'ils ont leur propre gouvernement."

"Soyez dans ce monde comme un étranger et un invité, et faites des mosquées vos maisons, et enseignez à votre cœur la clémence, et souvenez-vous beaucoup et pleurez beaucoup."

« Combien de personnes accueillent un jour dont elles ne vivront pas pour voir la fin, et attendent un lendemain qu'elles n'atteignent pas ? »

"Dites la vérité, même si c'est à votre détriment."

« Rendez tout facile et ne le rendez pas difficile. Donnez de bonnes nouvelles et ne faites pas fuir les gens.

"Allah a dit : 'Ô Fils d'Adam, tu obtiendras ce que tu as prévu, et tu seras avec celui que tu aimes le plus.'"

« Garde Allah et Il te gardera. Gardez Allah devant vous. Si vous avez besoin d'aide, demandez son aide.

« Soyez austère dans ce monde inférieur et Allah vous aimera. Soyez austère avec ce qui est entre les mains des gens et les gens vous aimeront.

"Celui qui a l'esprit le plus parfait est celui qui craint le plus Allah.

"Méfiez-vous du monde inférieur car c'est une magie noire."

"S'abstenir sauf de bonnes paroles."

"Rendez la Confiance et ne la trahissez pas."

"Quand Allah aime quelqu'un, Il le mettra en difficulté."

"Quand Allah veut du bien pour Son serviteur, Il le guidera vers quelqu'un qui lui montrera le chemin."

« Pardonnez, et Allah vous pardonnera. »

"Soyez miséricordieux, Allah sera miséricordieux envers vous."

"Celui qui subit le châtiment le plus lourd le Jour du Jugement est un féroce érudit."

"Celui qui subit le châtiment le plus lourd le Jour du Jugement est un érudit dont les connaissances ne lui ont pas profité."

"Demandez à Allah le pardon et la santé."

"Gardez ce que vous faites secret."

"La personne la plus pécheresse est celle dont la langue ment toujours."

« Toute la création est une servante d'Allah. Le plus aimé d'entre eux est celui qui a aidé ses frères.

"La meilleure action est lorsque les gens seront à l'abri de votre langue et de votre main."

"Tant que tu dis 'La ilaha ill-Allah' (Pas d'autre dieu que Dieu) cela lèvera la punition d'Allah de vous et vous changera pour le bien.

« Ô Peuple, n'avez-vous pas honte de récolter plus que vous ne mangez et de construire des maisons dont vous n'avez pas besoin pour vivre ?

Le décès du Saint Prophète salla

Quand Allah Tout-Puissant et Exalté a perfectionné sa Nation et a complété Sa faveur sur Son Prophète salla, Il l'a transféré dans une maison meilleure que sa maison, et dans un Ami meilleur que ses amis. Allah a appelé son âme dans ses derniers jours. En conséquence, sa dernière maladie a commencé dans les dix derniers jours du mois de Safar, dans la maison de sa femme Maimouna radiya. Lorsque sa maladie s'est intensifiée, il a été transféré dans la maison de `Aicha radiya. Il a été malade pendant douze jours. Il avait l'habitude d'envoyer Abou Bakr as-Siddiq radiya diriger les prières comme un signe au Sahaba qu'il l'avait choisi comme son successeur.

Il est décédé un lundi, le 12 Rabi`ul Awwal. Enveloppé dans sa chemise de nuit, il fut lavé par Sayyidinas `Ali, `Abbas ibn `Abd al-Muttalib et ses deux fils, Qutham et Fadl. `Usama bin Zaid et Shakran versaient l'eau qu'Aws Khazraji apportait du puits. Pendant qu'ils effectuaient leur toilette, le corps dégageait de belles odeurs, de sorte que `Ali radiya disait sans cesse : « Par Dieu, que donnerais-je pour vous ! Comme tu es douce et comme tu es saine, à la fois vivante et morte ! Ses Compagnons masculins sont entrés un par un dans sa maison pour prier sur lui, puis les Compagnons dames ont prié sur lui, puis les enfants ont prié sur lui. Il a été enterré au même endroit qu'il est décédé, dans la maison d'Aïcha radiya. Abou Talhah Zayd ibn Sahl radiya a creusé sa tombe et ceux qui l'ont lavé y ont fait descendre son corps béni. Ensuite, il a été couvert et nivelé et ils ont jeté de l'eau dessus.

Les gens étaient endeuillés, les langues se taisaient. Le monde semblait obscurci. Personne ne savait quoi dire. Le Saint-Esprit — l'ange Jibril salla – ne devait plus venir apporter la révélation. Celui du Prophète salla la mort était le plus grand désastre pour chaque Compagnon. Beaucoup de gens pleuraient et criaient. Mais Allah a envoyé des partisans pour Sa religion, parce que c'était le Sceau des Prophètes. Il a envoyé un Renewer (moujaddid) de cette religion siècle après siècle. Saint après saint, nous constatons que chaque grand-haykh de l'Ordre Naqshbandi le plus distingué était comme l'ombre du Prophète. salla, ravivant le deen (religion) et former les chercheurs à trouver leur Seigneur comme les Compagnons avaient été formés.

Le secret du soutien solide et des conseils purs de Dieu est passé de Mouhammad salla à son ami bien-aimé, Abou Bakr as-Siddiq radiya. Ce que le Prophète salla versé dans le cœur d'Abu Bakr radiya personne ne sait. Puisse Allah envoyer sur notre Prophète de plus en plus de Sa Lumière ! Il a été envoyé comme une Miséricorde pour les êtres humains et son secret est passé d'un saint à l'autre pour soutenir cette religion et apporter son secret au cœur des êtres humains.

fr_FRFR