Sélectionner une page

Khwaja Mahmoud al-Anjir al-Faghnawi ق

Abul Hasan Simnan

Il était un Maître du cœur duquel jaillissait l'Eau de la Connaissance et de la Sagesse. Son cœur a été poli par l'Effet Divin, faisant de lui l'un des meilleurs des Élus, purifié de toutes les ténèbres et de la misère, et translucide comme du cristal.

Il est né dans le village d'Anjir Faghna, à cinq kilomètres de Boukhara. Dans sa jeunesse, il travaillait dans le bâtiment. Il a consacré sa vie à guider les gens vers la présence d'Allah. Il fut le premier dans la lignée des Maîtres de Sagesse (Khwajagan) à introduire la méthode du dhikr fort en accord avec les besoins de l'époque et selon les conditions des chercheurs. Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il utilisait le dhikr fort, il a répondu: "Pour réveiller le dormeur."

La controverse sur Loud Dhikr

Un jour, Khwaja Mahmoud a assisté à une réunion savante et Shaikh Shams al-Halwani a dit au Shaikh Hafiz ad-Din, une autorité en matière de connaissances externes, de demander à Shaikh Mahmad Faghnawi pourquoi il faisait le dhikr fort. Shaikh Mahmoud Faghnawi a dit, "c'est le meilleur dhikr de réveiller un étranger de son état de sommeil et d'attirer l'attention de l'insouciant afin qu'il se dirige vers Allah en suivant le cheikh qui fait le dhikr, se redresse sur le Chemin, et faites que son repentir à Allah soit pur, ce qui est la clé de tout bien et bonheur. Si votre intention est correcte, vous trouverez l'autorité d'utiliser le dhikr fort.

Shaikh Hafiz ad-Din lui a demandé de lui préciser qui est autorisé et autorisé à pratiquer le dhikr fort, afin de justifier la pratique auprès de ceux qui s'y sont opposés. Il a dit que "le dhikr fort est pour quiconque souhaite atteindre l'état de purifier sa langue du mensonge et de la médisance, et libérer ses actions privées de commettre ce qui est interdit, et nettoyer son cœur de l'orgueil et de l'amour de la renommée".

Un jour, le Cheikh Ali Ramitani (q), dit qu'un homme a vu Khidr salla et lui demanda : « Dis-moi où je peux trouver quelqu'un qui garde le charicun du Prophète salla et le droit chemin, afin que je puisse le suivre. Il a dit, "celui que vous cherchez est Cheikh Mahmad al-Anjir al-Faghnawi."

On dit que Shaikh Mahmoud a marché sur les traces du prophète Mahomet salla dans la station de la Connaissance de Dieu (macrifa) et il était aussi sur les traces de Sayiddina Musa salla dans la gare de Kalimullah, la station de Celui qui parle avec Allah.

Shaikh Mahmoud a rayonné son savoir de sa mosquée, qu'il a construite dans le village de Wabiqni, près de Boukhara. Il est décédé dans le village de Qilit, près de Boukhara, le 17 Rabi'ul Awwal, en l'an 717 H. Il a transmis le secret de l'ordre soufi Naqshbandi à son khalif, Ali ar-Ramitani (q)./wp -content/uploads/2013/08/salla.gif

fr_FRFR