Sélectionner une page

Muhammad Baba as-Samasi ق

Nous descendîmes vers une mer, et nous nous tenâmes sur la station du bord de la mer. Au-dessus de cette station, un soleil se levait à notre horizon.
Son couchant est en nous et de nous monte son aurore.
Nos mains touchaient ses joyaux, d'où sortaient nos âmes.
A cette époque, nous aussi sommes devenus des joyaux.
Dis-nous quel est ce soleil, sa signification et son secret ;
Quelle est cette perle qui est sortie de la mer ?
Nous sommes descendus dans un univers dont le nom dans notre livre est le vide.
Elle est trop étroite pour nous contenir mais peut être contenue en nous.
Nous avons laissé derrière nous les mers orageuses.
Comment les gens peuvent-ils savoir ce que nous avons atteint ?

-Abou Madian

Shaikh Muhammad Baba as-Samasi ق, l'étudiant distingué d'al-Azizan, était le Savant des Saints et le Saint des Savants. Il était unique dans les deux connaissances, l'intérieure et l'extérieure. Ses bénédictions ont imprégné chaque nation à son époque. De son désir d'apprendre, il a fait apparaître toutes les connaissances et tous les secrets invisibles. Il était l'apogée des Soleils de la Connaissance Externe et Interne du Huitième Hijra Siècle. L'un de ses signes miraculeux était son Ascension du Dôme du Rocher, qui était son cœur, à la station du Connaisseur des Connaisseurs. De partout, ceux versés dans la sagesse spirituelle ont fait le pèlerinage à son jardin de la connaissance et ont fait le tour de la Ka'aba de sa guidance.

Il est né à Sammas, un village de la banlieue de Ramitan, à cinq kilomètres de Boukhara. Il a progressé dans son voyage en lisant les sciences du Coran, en mémorisant le Coran et la tradition prophétique (hadith) et en devenant un grand érudit en jurisprudence. Puis il a commencé à étudier la théologie spéculative, la logique et la philosophie ('ilm al-Kalam), ainsi que l'histoire, jusqu'à ce qu'il soit une encyclopédie ambulante de tous les types d'art et de science. Il a suivi Shaikh Ali Ramitani al-'Azizan (q) et il était constamment engagé dans la lutte contre lui-même. Il a été mis en isolement quotidiennement, jusqu'à ce qu'il atteigne un tel état de pureté que son cheikh a été autorisé à transmettre à son cœur la Connaissance Céleste Invisible. Il est devenu très célèbre pour ses pouvoirs miraculeux et son haut état de sainteté. Cheikh 'Ali Ramitani (q) le choisit avant sa mort comme son successeur et ordonna à tous ses élèves de le suivre.

Il avait l'habitude de dire, alors qu'il passait devant le village de Qasr al-'Arifan, "Je sens de cet endroit l'odeur d'un Connaisseur Spirituel qui va apparaître et dont le nom sera connu de tout cet Ordre." Un jour, il passa devant le village et dit : « Je sens si fort l'odeur que c'est comme si le Connaisseur était né. Trois jours se sont écoulés et le grand-père d'un enfant est venu voir Shaikh Muhammad Baba as-Samasi en disant: "Ceci est mon petit-fils." Il a dit à ses partisans: «Ce bébé est le connaisseur dont je vous parlais. Je vois dans son avenir qu'il doit être un guide de toute l'humanité. Ses secrets vont atteindre toute personne sincère et pieuse. La connaissance céleste qu'Allah va déverser sur lui atteindra chaque maison en Asie centrale. Le nom d'Allah va être gravé (Naqsh) sur son cœur. Et l'Ordre tirera son nom de cette gravure.

De ses paroles

Le chercheur doit toujours se tenir sur son maintien des ordres divins d'Allah, et il doit être constant dans l'état de pureté. Il doit d'abord avoir un cœur pur qui ne regarde jamais rien d'autre qu'Allah Tout-Puissant et Exalté. Ensuite, il doit garder pur ce moi intérieur, qui n'est jamais révélé à personne. C'est percevoir la vraie vision. La pureté de la poitrine (sâr), se compose d'espoir et de contentement avec Sa Volonté. Puis la pureté de l'esprit, qui consiste en pudeur et révérence. Puis la pureté de l'estomac, qui ne dépend que de la consommation d'aliments autorisés, et l'abstinence. Vient ensuite la pureté du corps, qui consiste à laisser le désir. Ceci est suivi par la pureté des mains, qui consiste en la piété et l'effort. Vient ensuite la pureté des péchés, qui est le regret et le chagrin pour les méfaits passés. Après cela vient la pureté de la langue, qui consiste à dhikr et à demander pardon. Ensuite, il doit se purifier de la négligence et du relâchement, en développant la peur de l'au-delà.

Nous devons toujours demander pardon, être prudents dans toutes nos affaires, suivre les traces des bons et des pieux, suivre leurs enseignements internes et protéger le cœur de tous les chuchotements.

Laissez-vous guider par les enseignements de vos cheikhs, car ils sont plus directs pour vous guérir que la lecture de livres.

Vous devez rester dans l'association d'un saint. Dans cette association, vous devez garder votre cœur à l'écart des commérages et vous ne devez pas parler en leur présence d'une voix forte, ni être occupé en leur compagnie par des prières et un culte volontaire. Gardez leur compagnie en tout. Ne parlez pas quand ils parlent. Écoutez ce qu'ils disent. Ne regardez pas chez eux ce qu'ils ont, surtout dans leurs chambres et leurs cuisines. Ne regardez jamais vers un autre cheikh mais gardez la conviction que votre cheikh vous fera arriver. Et ne connectez jamais votre cœur à un autre cheikh, car cela pourrait vous nuire. laissez derrière vous tout ce sur quoi vous avez été élevé dans votre enfance. 

En gardant votre cheikh, vous ne devez pas garder dans votre cœur autre chose qu'Allah et Son Nom.

Une fois, je suis allé voir mon Cheikh, Cheikh Ali ar-Ramitani. Lorsque j'entrai en sa présence, il me dit : « Ô mon fils, je vois dans ton cœur le désir d'une Ascension. Dès qu'il a dit cela, il m'a placé dans l'état de vision, où je me voyais marcher jour et nuit, depuis mon pays pour rejoindre la Mosquée du Dôme, Masjid al-Aqsa. Arrivé à Masjid al-Aqsa, je suis entré dans la mosquée et j'y ai vu un homme, tout de vert vêtu. Il m'a dit 'Bienvenue, nous t'attendions depuis longtemps.' J'ai dit : 'Ô mon cheikh, j'ai quitté mon pays à telle et telle date. Quelle est la date d'aujourd'hui ?' Il a répondu: 'Aujourd'hui, c'est le 27 Rajab.' J'ai réalisé que j'avais mis trois mois pour atteindre la mosquée et, à ma grande surprise, j'étais arrivé la même nuit que la nuit de l'Ascension du Prophète.

 Il m'a dit, 'Votre cheikh, Sayyid 'Ali ar-Ramitani vous attendait ici depuis longtemps.' Je suis entré et mon cheikh était prêt à diriger la prière. Il a dirigé la prière nocturne. Après avoir terminé la prière, il m'a regardé et a dit: "Ô mon fils, j'ai été ordonné par le Prophète salla pour vous accompagner de la Mosquée du Dôme au Sidratul Muntaha, le même endroit où le Prophète salla monté.' Quand il eut fini de parler, l'homme vert apporta deux créatures comme je n'en avais jamais vu auparavant. Nous avons monté ces créatures et nous avons été soulevés. Partout où nous étions élevés, nous acquérions la connaissance de ces stations de ce qui était entre la Terre et les Cieux.

Il est impossible de décrire ce que nous avons vu et appris dans cette ascension, car les mots ne peuvent exprimer ce qui concerne le cœur, et cela ne peut être transmis que par le goût et l'expérience. Nous avons continué jusqu'à ce que nous ayons atteint l'état de la réalité du prophète (al-haqiqat al-Muhammadiyya), qui est dans la Présence Divine. Dès que nous sommes entrés dans cet état, mon cheikh a disparu et j'ai disparu. Nous voyions qu'il n'y a rien dans cet univers à part le Prophète salla. Et nous percevions qu'il n'y a rien au-delà de cela sauf Allah Tout-Puissant et Exalté.

Puis j'ai entendu le Prophète salla voix me disant "Oui Muhammad Baba as-Samasi, O mon fils, ce chemin sur lequel tu es est l'un des plus distingués, et ceux qui ont été choisis pour être des étoiles et des phares pour les êtres humains seront acceptés dans ce chemin. Reviens, et je te soutiens de toute ma puissance, comme Allah me soutient de Sa puissance. Et restez au service de votre cheikh. Comme la voix du Prophète salla a pris fin, je me suis retrouvé debout en présence de mon cheikh. C'est une grande bénédiction d'être en compagnie de cheikhs aussi puissants, qui peuvent vous emmener en Présence Divine. 

Shaikh Muhammad Baba as-Samasi (q) mourut à Samas le 10 Jumada al-Akhir, en l'an 755 H. Il avait quatre khalifs, mais le Secret de la Chaîne d'Or lui fut transmis. Cheikh Sayyid Amir Kulal ibn as-Sayyid Hamza ق.

fr_FRFR