Sélectionner une page

Ahmad al-Faruqi as-Sirhindi ق

Si Dieu amène quelqu'un à s'approcher de Lui,
Il se révèle à lui comme l'objet de son désir, à son insu,
Comme le feu de Moïse, qu'il a vu à travers l'œil de son besoin,
Et qui est la Divinité qu'il n'a pas reconnue.
Si tu comprends mes paroles
tu sais que tu as besoin de la forme apparente :
Si Moïse avait cherché autre chose que le feu
Il l'aurait vu en cela, et non l'inverse.

– Ibn 'Arabi, Fusus al-Hikam

 Il était la Perle de la Couronne des Saints Savants. Il était le trésor de ceux qui sont venus avant et de ceux qui sont venus après. En lui se combinaient toutes leurs faveurs et leur générosité. Il était le Sinaï de la Manifestation Divine, l'Arbre Lote Ultime de la Connaissance Unique et la Fontaine de la Connaissance Prophétique Cachée. Il était le Génie des Savants et il était le Sultan de la Terre, qui a souri à sa naissance et a été honoré par son existence. Il était le parfait Guide Perfectionné. Il était l'Appelant à la présence d'Allah, Celui Qutb et l'Imam Céleste Unique. Il était le Réveil du Deuxième Millénaire, Sayyidina wa Mawlana (notre Chef et Maître) ash-Shaikh Ahmad al-Faruqi as-Sirhindi, ibn ash-Shaikh `Abdul Ahad fils de Zainu-l-`Abidin fils de `Abdul-hayy , fils de Muhammad fils de Habibullah, fils de Rafi'uddin, fils de Nur, fils de Sulayman, fils de Yusuf, fils de `Abdullah, fils d'Ishaq, fils de `Abdullah, fils de Shu'ayb, fils de Aad, fils de Yusuf, fils de Shihabuddin, connu sous le nom de Farq Shah al-Qabidi, fils de Nairuddin, fils de Mahmud, fils de Sulayman, fils de Mas`ud, fils de `Abdullah al-Wa`i al-Asghari, fils de ` Abdullah al-Wa`i al-Akbar, fils de `Abdu-l-Fattah, fils d'Ishaq, fils d'Ibrahim, fils de Nair, fils de Sayyidina `Abdullah (r), fils d'Amir al-Mu'minin, le khalife du Prophète salla, Sayyidina 'Umar al-Faruq (r).

Il est né le jour de `Achoura, le 10 Muharram de l'an 971 H., dans le village de Sihar Nidbasin. Dans certaines traductions, il est appelé Sirhind dans la ville de Lahore, en Inde. Il a reçu ses connaissances et son éducation par son père et par de nombreux cheikhs de son temps. Il a fait des progrès dans trois tariqats : Suhrawardiyya, Qadiriyya et Chistiyya. Il a reçu l'autorisation de former des adeptes dans les trois tariqats à l'âge de 17 ans. Il était occupé à répandre les enseignements de ces tariqats et à guider ses disciples, mais il sentait qu'il manquait quelque chose en lui et il le cherchait continuellement. Il s'est senti intéressé par l'ordre soufi Naqshbandi, car il pouvait voir au moyen des secrets des trois autres tariqats que c'était le meilleur et le plus élevé. Ses progrès spirituels l'ont finalement amené en présence du Ghawth et Qutb de son temps, ash-Shaikh Muhammad al-Baqi, qui avait été envoyé de Samarcande en Inde par l'ordre de son cheikh, Muhammad al-Amkanaki. Il a pris l'Ordre Naqshbandi du cheikh et est resté avec lui pendant deux mois et quelques jours, jusqu'à ce que Sayyidina Muhammad al-Baqi ait ouvert à son cœur le secret de cette tariqat et lui ait donné l'autorisation de former ses murids dans l'Ordre. Il a dit de lui : « Il est le Qutb le plus élevé de cette époque.

Le prophète salla a prédit son avènement dans un de ses hadiths lorsqu'il a dit : « Il y aura parmi ma nation un homme appelé Silah. Par son intercession, de nombreuses personnes seront sauvées. Il a été mentionné dans la collection de Suyuti, Jam' ul-Jawami'. Ce qui a confirmé la véracité de ce hadith, c'est ce que l'Imam Rabbani a écrit sur lui-même : « Dieu m'a fait le Silah entre les deux océans. Silah signifie « connexion ». Il voulait donc dire que Dieu avait fait de lui un lien entre les deux océans - les deux connaissances, externe et interne. Shaikh Mir Husamuddin a dit: "J'ai vu le Prophète salla dans un de mes rêves debout sur le minbar (chaire) et louant Shaikh Ahmad as-Sirhindi. Le prophète salla disait : 'Je suis fier et heureux de sa présence parmi ma Nation. Dieu a fait de lui un rénovateur de la religion.'”

De nombreux saints ont prédit son avènement. L'un d'eux était Shaikh Ahmad al-Jami` (q). Il a dit:

Après moi apparaîtront dix-sept hommes du Peuple de Dieu, tous nommés Ahmad et le dernier d'entre eux sera à la tête du millénaire. Il va être le plus élevé d'entre eux et il va recevoir l'état de Dévoilement. Il va faire revivre cette religion.

Un autre pour prédire son avènement était Mawlana Khwaja al-Amkanaki (q). Il dit à son khalif : « Un homme de l'Inde va apparaître. Il sera l'imam de son siècle. Il sera formé par vous, alors dépêchez-vous de le rencontrer, car le peuple de Dieu attend son arrivée. Muhammad al-Baqi (q) a dit: "C'est pourquoi j'ai déménagé de Boukhara en Inde." Lorsqu'ils se rencontrèrent, il lui dit : « Tu es celui dont l'apparition a été prédite par le cheikh Muhammad Khwaja al-Amkanaki. Quand je t'ai vu, j'ai su que tu étais le Qutb de votre temps. Quand je suis entré dans la région de Sirhind en Inde, j'ai trouvé une lampe qui était si grande et si brillante que sa lumière atteignait les cieux. Tout le monde a tiré de la lumière de cette lampe. Tu es cette lampe.

On dit que le cheikh de son père, le cheikh `Abdul Ahad, qui était un cheikh de l'ordre Qadiri, avait reçu un juba (manteau) de son cheikh qui avait été transmis du Ghawth al-`Azham, Sayyidina `Abdul Qadir al-Jilani (q). Sayyidina `Abdul Qadir avait dit à ce sujet à ses successeurs :

Gardez-le pour celui qui va apparaître à la fin du premier millénaire. Il s'appelle Ahmed. Il va faire revivre cette religion. Je l'ai habillé de tous mes secrets. Il combine en lui à la fois les connaissances internes et externes.

La recherche des rois et les rois de la recherche

Sayyidina Ahmad al-Faruqi a dit :

« Que vous sachiez que les Gardiens Célestes m'ont attiré parce qu'Ils voulaient que je sois attiré, et Ils m'ont facilité le passage à travers le temps et l'espace. (at-tayy) dans les différents états du chercheur. J'ai découvert que Dieu est l'Essence de toute matière, comme l'avaient dit les gens du soufisme. Puis j'ai trouvé Dieu dans toute matière sans incarnation (hullul). Alors j'ai trouvé Dieu avec toute la matière. Puis je L'ai vu devant tout et puis je L'ai vu suivre tout. Finalement, j'ai atteint un état où je l'ai vu et je n'ai rien vu d'autre. C'est ce que signifie le terme Témoin de l'Unité, qui est aussi l'état d'Annihilation (fana'). C'est le premier pas dans la Sainteté, et l'état le plus élevé au Début du Chemin. Cette vision apparaît d'abord sur les horizons, puis ensuite dans le Soi. Puis j'ai été élevé à la station de subsistance (baqa') qui est la deuxième étape de la sainteté.

"C'est une station dont beaucoup de saints n'ont pas parlé parce qu'ils ne l'ont pas atteinte. Tous parlent de la station d'annihilation, mais après cet état, il y a la subsistance. Dans cet état, j'ai trouvé toute la création une autre fois, mais j'ai découvert que l'essence de toutes ces créations est Allah, et l'essence d'Allah est l'essence de moi-même. Alors j'ai trouvé Allah en tout, mais en réalité en moi-même. J'ai été élevé à un état supérieur, pour trouver Allah avec tout, mais en réalité Il était avec moi-même. Alors j'ai été élevé pour le voir précéder tout, mais en réalité il me précédait moi-même. Puis j'ai été élevé à un état où Il suivait tout, mais en réalité Il me suivait moi-même. Alors je l'ai vu en tout, mais en réalité il était en moi. Alors j'ai tout vu et je n'ai pas vu Dieu. Et c'est la fin des Stations par lesquelles Ils m'avaient ramené au commencement. En somme, ils m'ont élevé à la Station de l'Annihilation, puis à la station de l'Existence, puis ils m'ont ramené pour être avec les gens, dans la Station du peuple. C'est l'état le plus élevé pour guider les gens vers la présence de Dieu. C'est l'état d'orientation parfait, car il correspond à la compréhension des êtres humains.

Il a dit: «J'ai accompagné aujourd'hui celui qui a atteint la fin des fins, le Qutub de toutes les créatures, l'homme parfait, Shaikh Muhammad al-Baqi. Grâce à lui, j'ai reçu des bénédictions incroyables, et par sa bénédiction, j'ai reçu un pouvoir d'attraction qui m'a permis d'atteindre chaque être humain qu'Allah avait créé. J'ai été honoré d'atteindre une station qui combine l'état de la Fin avec l'état du Commencement. J'ai atteint tous les états de Recherche et j'ai atteint la Fin, qui est le sens de 'Atteindre le nom d'ar-Rabb' (le Pourvoyeur), par le soutien du Lion de Dieu, Asadullah, 'Ali ibn Abi Talib, May Dieu ennoblit son visage. J'ai été élevé à l'état du Trône, qui est la Réalité de la Vérité de Muhammad, par le soutien (madad) de Shaikh Shah Baha'uddin Naqshband. Puis j'ai été élevé encore plus haut, à l'état de Beauté, qui est l'état de la Vérité des Qutbs Muhammadiens, par le soutien du Saint-Esprit Prophétique.

"J'ai été soutenu par Shaikh Ala`addin al-Attar, de qui j'ai reçu les états des plus grands pôles spirituels (al-qutubiyyati-l-'uzma) de la Présence de Muhammad salla. Alors le soin céleste d'Allah m'a attiré et je suis monté à un état qui est au-delà de celui de la Qutubs, l'état original spécial. Ici, le soutien d'al-Ghawth al-`Azham, `Abdul Qadir Jilani (q) m'a poussé jusqu'à l'État de l'Origine des Origines. Ensuite, on m'a ordonné de redescendre et, en descendant, je suis passé devant les 39 tariqats autres que la Naqshbandiyya et la Qadiriyya. Je regardais les états de leurs cheikhs et ils me saluaient et me saluaient et ils jetaient sur moi tous leurs trésors et toutes leurs connaissances intimes, qui me dévoilaient des réalités qui n'avaient jamais été dévoilées à personne de mon temps.

"Puis lors de ma descente j'ai rencontré Khidr salla, et il m'a orné de la Connaissance Céleste ('ilmu-l-ladunni) avant d'atteindre l'état de Qutubs.”

"Abu Dawud a dit dans un hadith authentique que le Prophète salla a dit, 'Allah enverra au début de chaque siècle quelqu'un par qui la religion sera ravivée', mais il y a une différence entre le Rénovateur du Siècle et le Rénovateur du Millénaire. C'est comme la différence entre cent et mille.

Mawlana Shaykh Muhammad Hisham Kabbani makes dua at Maqam of Imam Rabbani

« Dans une vision, le Prophète salla m'a donné de bonnes nouvelles : 'Tu vas être un héritier spirituel et Allah va te donner l'autorité d'intercéder en faveur de centaines de milliers le Jour du Jugement.' Il m'a conféré de sa sainte main le pouvoir de guider les gens, et il m'a dit: 'Jamais auparavant je n'ai donné ce pouvoir de guider les gens.'”

"La connaissance qui émerge de moi vient de l'état de Sainteté, mais je la reçois de la Lumière du Prophète Muhammad salla. Les saints sont incapables d'apporter une telle connaissance, parce qu'elle est au-delà de la connaissance des saints. C'est la Connaissance de l'Essence de cette Religion et l'Essence de la Connaissance de l'Essence et des Attributs d'Allah. Personne auparavant n'en a parlé et Allah m'a accordé d'être celui qui fera revivre la religion dans son deuxième millénaire.

"Allah m'a dévoilé les Secrets de l'Unicité et Il a versé dans mon cœur toutes sortes de Connaissances Spirituelles et leur raffinement. Il m'a dévoilé les secrets de la ayats du Coran de sorte que j'ai trouvé sous chaque lettre du Coran un océan de connaissances pointant toutes vers la Haute Essence d'Allah Tout-Puissant et Exalté. Si je devais en révéler un seul mot, ils me couperaient la tête, comme ils l'ont fait à Hallaj et à Ibn 'Arabi. C'est le sens du hadith du Prophète salla, dans Bukhari, rapporté par Abu Huraira (r), "Le Prophète salla versé dans mon cœur deux sortes de connaissances, dont l'une que j'ai révélée et une autre qui, si je la révélais, me couperait la gorge.

"Allah, Tout-Puissant et Exalté, m'a montré tous les noms de ceux qui entrent dans notre Tariqat, depuis le jour de Sayyidina Abu Bakr (r) jusqu'au Jour du Jugement, hommes et femmes, et tous vont entrer Paradis, avec l'intercession des cheikhs de la Tariqat.

"Al-Mahdi sera l'un des adeptes de cette Tariqat."

"Un jour, j'étais en association avec mes followers en train de faire Dhikr et il m'est venu au cœur que j'avais fait quelque chose de mal. Alors Allah m'ouvrit les yeux : "J'ai pardonné à quiconque s'assied avec toi et à quiconque demande l'intercession par ton intermédiaire."

"Allah m'a créé à partir du résidu de Son Prophète salla.”

"La Ka'ba venait toujours et faisait tawaf (circumambulation) autour de moi.

"Allah Tout-Puissant et Exalté m'a dit: 'Quiconque pour qui tu pries janaza (prière funèbre) sera pardonné, et si quelqu'un mélange la terre de votre tombe avec la terre de sa tombe, il sera pardonné.

"Allah a dit:" Je vous ai donné des dons spéciaux et des perfections que personne d'autre que vous ne recevra jusqu'à l'époque du Mahdi. ""

« Allah m'a donné un incroyable pouvoir de guidance. Même si je dirige mes conseils vers un arbre mort, il deviendra vert.

Un grand cheikh lui écrivit en demandant : « Les états que tu as atteints et dont tu parles, Sahaba les ont-ils reçus, et s'ils l'ont fait, les ont-ils reçus en une seule fois ou les ont-ils reçus à des moments différents ? » Il répondit: "Je ne peux pas te répondre à moins que tu ne viennes en ma présence." Quand le cheikh est venu, il lui a immédiatement dévoilé sa réalité spirituelle et a nettoyé les ténèbres de son cœur jusqu'à ce que le cheikh se prosterne à ses pieds et dise : « Je crois, je crois ! Je vois maintenant que ces états ont tous été révélés aux Sahaba simplement en regardant le Messager salla.”

Une fois pendant le mois de jeûne, le Ramadan, il fut invité par dix de ses muridés rompre le jeûne avec eux. Il a accepté l'invitation de chacun d'eux. Quand vint le moment de rompre le jeûne, il était présent dans chacune de leurs maisons, rompant le jeûne, et ils le virent dans chacune de leurs maisons en même temps.

Une fois, il a regardé le ciel et il pleuvait. Il a dit: "Ô pluie arrête jusqu'à telle ou telle heure." Il s'est arrêté jusqu'à l'heure exacte qu'il avait indiquée, après quoi il a recommencé à pleuvoir.

Une fois, le roi a ordonné qu'un homme soit exécuté. Cet homme est venu voir Shaikh Amad et a dit: "S'il vous plaît, écrivez un sursis d'exécution pour moi." Il écrivit au sultan : « N'exécutez pas cet homme. Le sultan avait peur de Sayyidina Ahmad al-Faruqi et a pardonné à l'homme.

Une fois un mouride a fait l'intention de rendre visite à Shaikh Ahmad al-Faruqi (q). En chemin, il fut invité à être l'invité d'un homme qui n'aimait pas le cheikh. La mouride, cependant, ne le savait pas. Après le dîner, l'hôte a commencé à injurier le cheikh. Alors qu'il s'endormait cette nuit-là, dans son cœur, il disait : « Ô Allah, je suis venu rendre visite au cheikh, non pour entendre quelqu'un maudire le cheikh. Pardonne-moi." Puis il s'endormit et lorsqu'il se réveilla, il constata que l'homme était mort. Il se rendit rapidement chez le cheikh et commença à lui raconter l'histoire. Sayyidina Ahmad al-Faruqi a levé la main et a dit : « Arrêtez ! Inutile de me dire ce qui s'est passé. Je suis celui qui l'a causé.

Il a dit,

"J'ai été autorisé à donner la Tariqat en trois tariqats : Naqshbandi, Suhrawardi et Chistiyya."

Il était si célèbre que les érudits de la connaissance extérieure de son époque devinrent jaloux de lui. Ils allèrent trouver le roi et lui dirent : « Il dit des choses qui ne sont pas acceptées dans la religion. Ils ont poussé le roi jusqu'à ce qu'il le mette en prison. Il est resté en prison pendant trois ans. Son fils, Shaikh Sayyid, a déclaré : « Il était sous haute sécurité en prison. Des gardes entouraient sa chambre de tous côtés. Pourtant, chaque vendredi, on le voyait dans la grande mosquée. Peu importe le degré de sécurité sous lequel il était, il disparaissait de prison et apparaissait dans la mosquée. À partir de là, ils savaient qu'ils ne pouvaient pas le mettre derrière les barreaux et ils l'ont donc libéré.

Il a écrit de nombreux livres, dont l'un des plus célèbres est le Maktubat.

Il y disait :

Il faut savoir qu'Allah nous a placés sous Ses Obligations et Ses Interdictions. Allah a dit, 'Tout ce que le Prophète t'a donné, prends-le, et tout ce qu'il t'a interdit, laisse-le. [59:7] Si nous voulons être sincères en cela, nous devons atteindre l'Annihilation et l'amour de l'Essence. Sans cela, nous ne pouvons pas atteindre ce degré d'obéissance. Nous sommes donc soumis à une autre obligation, qui est de rechercher la Voie du Soufisme, car cette Voie nous conduira à l'état d'Annihilation et à l'amour de l'Essence. Chaque Ordre diffère de l'autre dans ses états de perfection ; de même chaque Ordre observe la Sunnah du Prophète salla et avoir sa propre définition de ce que cela implique. Chaque ordre a sa propre façon de garder la Sunnah du Prophète salla. Notre Ordre, à travers ses cheikhs, nous demande de garder tous les commandements du Prophète salla et de laisser toutes les choses qu'il a interdites. Nos cheikhs ne suivent pas les voies faciles (rukhas) mais insistez pour garder les voies difficiles. Dans toutes leurs recherches, ils gardent à l'esprit le verset du Coran, 'Des hommes que ni les affaires ni le commerce ne détourneront du Rappel d'Allah' [24:37].

Dans le voyage menant au dévoilement des Réalités Divines, le chercheur passe par différentes étapes de connaissance et de proximité avec Son Seigneur :

– « Se déplacer vers Allah est un mouvement vertical des stations inférieures vers les stations supérieures ; jusqu'à ce que le mouvement dépasse le temps et l'espace et que tous les états se dissolvent dans ce qu'on appelle la Connaissance Nécessaire (`ilm ul-wajib) d'Allah. Cela s'appelle aussi l'annihilation (fana').

– « Se déplacer en Allah est l'étape dans laquelle le chercheur passe de la station des Noms et Attributs à un état qu'aucun mot ni signe ne peut décrire. C'est l'état d'existence en Allah appelé Baqa.

– « S'éloigner d'Allah est l'étape au cours de laquelle le chercheur revient du monde céleste au monde de cause à effet, descendant de la plus haute station de la connaissance à la plus basse. Ici, il oublie Allah par Allah, et il connaît Allah avec Allah, et il revient d'Allah à Allah. C'est ce qu'on appelle l'état du plus éloigné et du plus proche.

– « Le mouvement dans les choses est un mouvement dans la création. Cela implique de connaître intimement tous les éléments et états de ce monde après avoir disparu dans Annihilation. Ici, le chercheur peut atteindre l'état d'orientation, qui est l'état des prophètes et du peuple suivant les traces du prophète salla. Il apporte la Connaissance Divine dans le monde de la création afin d'établir l'Orientation.

"L'ensemble du processus est comme enfiler une aiguille. Le fil cherche le chas de l'aiguille, le traverse puis redescend là où il a commencé. Là, les deux extrémités se rencontrent, forment un nœud et fixent l'ensemble du fil. Ils forment un tout, fil, chas et aiguille, et tout matériau qu'ils attrapent est cousu dans le tissu de l'unité.

"Tout le monde doit savoir que les cheikhs Naqshbandi ont choisi de guider leur muridés d'abord par le mouvement d'Allah, voyageant des états supérieurs vers les états inférieurs. Pour cette raison, ils maintiennent les voiles communs sur la vision spirituelle du mouride, ne supprimant le voile de la conscience ordinaire qu'à l'étape finale. Tous les autres tariqats commencez par le mouvement vers Allah, en vous déplaçant des états les plus bas vers les plus hauts, et en enlevant d'abord les voiles communs.

"Il est mentionné dans le Hadith du Prophète salla, 'Les érudits sont les héritiers des prophètes.' La connaissance des prophètes est de deux sortes : la connaissance des lois et la connaissance des secrets. Le savant ne peut être qualifié d'héritier s'il n'hérite pas des deux savoirs. S'il ne prend qu'une seule connaissance, il est incomplet. Ainsi les véritables héritiers sont ceux qui prennent la connaissance des lois et la connaissance des secrets, et seuls les saints ont véritablement reçu et protégé cet héritage.

Il a laissé derrière lui bien d'autres livres. Il mourut le 17 Safar 1034 H. à l'âge de 63 ans. Il fut enterré dans le village de Sirhind. Il était cheikh dans les quatretariqats: Naqshbandi, Qadiri, Chisti et Suhrawardi. Il a préféré le Naqshbandi, parce qu'il a dit, "C'est la Mère de tous tariqats.”

Il a transmis le secret de la chaîne d'or vénérée à Cheikh Muhammad Masoum.

fr_FRFR