Sélectionner une page

Le saint de Rajab

Rajab est le Mois de Dieu

Devant nous commence un mois très important dans le calendrier islamique, le mois sacré de Rajab al-Haram. Il est seul parmi les quatre mois que Dieu a déclarés sacrés Rajab, Dhul-Qi`da, Dhul-Hijja et Muharram. Il ouvre également la série des trois mois sacrés culminant avec le Ramadan : Rajab, Shaban et Ramadan. Pendant ces trois mois, chacun doit se préparer et se tenir, autant que possible, à l'écart des traits bas, des mauvaises manières et des péchés. Le Prophète  a dit, 'Rajab est le mois de Dieu, Shaban est mon mois et Ramadan est le mois de ma Communauté.' Dieu nous a donné douze mois dans l'année, dont onze sont à nous et dont un appartient à Dieu. Quelles récompenses Dieu accordera-t-il à ses serviteurs en son mois, personne ne le sait, pas même le prophète . Le travail des prophètes et des anges s'arrête au mois de Rajab.

Ils ne sont pas autorisés à savoir quelles récompenses Dieu va donner à sa communauté. Elle est entre les mains du Seigneur, Dieu Tout-Puissant. Dans le mois suivant, Shaban, personne n'est autorisé à savoir ce qui récompense le Prophète donnera sa Communauté sauf le Prophète  Et Dieu. Ce qui est accumulé des récompenses à Rajab et Shaban sera écrit pour vous et sera connu de tous pendant le Ramadan. C'est pourquoi c'est le mois de la Communauté. Ces trois mois sont donc des mois très importants dans la compréhension des ordres soufis.

Au mois de Rajab, le Prophète  a traversé le Voyage Nocturne et l'Ascension. Au cours de ce mois, il faut se tenir à l'écart de toutes sortes de mauvaises manières et de comportements. L'un des jours les plus importants de l'année est le premier jour du « mois de Dieu ». Toutes les réclusions commencent au début du mois de Rajab. L'isolement le plus important que les maîtres soufis aient accompli dans leur vie tombait toujours ce mois-là. C'est un mois sacré. Si vous faites quelque chose de plus (pour Dieu) au cours de ce mois, vous serez récompensé par une récompense connue de personne à part Dieu. Au cours de ce mois, les Océans de Miséricorde, d'Amour et de Récompenses de Dieu vont être ouverts pour Sa Communauté et Ses serviteurs.

Tous les saints attendent de voir quelles récompenses Dieu accordera aux êtres humains à cette époque de l'année. Tous les saints de cette planète, d'Est en Ouest, du Nord au Sud, s'attendent à voir quelque chose se produire dans ce monde pendant ces trois mois particuliers. Chacun d'entre nous doit donc se comporter particulièrement dans ces trois mois à venir.

Regardez la miséricorde que Dieu envoie au mois de Rajab. Si vous avez fait quelque chose de mal, ne vous détournez pas, comme pour fuir Dieu. Tournez-vous vers votre Seigneur. Il vous pardonnera. C'est très important parce que personne ne sait ce que Dieu va donner à Ses serviteurs pas même les deux anges nommés pour écrire les actes d'une personne, qui montent sur les épaules de chaque être humain. Tout ce mois-là passe par Dieu et personne ne sait ce que Dieu mettra dans sa balance pour la moindre bonne manière ou acte d'adoration fait pour Lui.

Histoire du saint de Rajab

Au temps du Prophète  vivait un voleur de grand chemin notoire. Il avait l'habitude de fréquenter les rues après minuit. S'il trouvait quelqu'un marchant seul la nuit dans la rue, il l'attrapait, le volait, le battait parfois ou le tuait, puis rentrait chez lui. Personne n'a pu attraper ce bandit. Le prophète  avait l'habitude de maudire ce bandit de grand chemin en son temps, en disant : 'C'est une mauvaise personne. Je ne prierai jamais pour lui et je ne l'enterrerai pas dans le cimetière des musulmans.

Après de nombreuses années, le bandit est décédé. Parce que le Prophète  utilisés pour le maudire, les enfants ont traîné son corps dans les rues de Médine et l'ont jeté dans un puits sec. Dès qu'ils l'eurent jeté dans le puits, Dieu parla au Prophète  et dit : « Ô mon Prophète bien-aimé, aujourd'hui un de mes saints est décédé. Vous devez aller le laver, le nettoyer, le couvrir, prier pour lui et l'enterrer. Le prophète  a été étonné parce que toute sa vie il avait maudit cette personne. Maintenant qu'il était décédé, Dieu lui a dit qu'il était un saint. Comment pourrait-il être un saint ?

Mais personne ne peut interférer avec la connaissance de Dieu, pas même le Prophète . Si Dieu veut faire d'un voleur un saint, personne ne peut demander : « Pourquoi ? Nous devons accepter. C'est pourquoi, selon les enseignements soufis et les enseignements de l'Ordre Naqshbandi, vous devez considérer tout le monde comme étant meilleur que vous. Vous ne savez pas si Dieu va élever le niveau de cette personne plus haut que votre niveau qui sait ? Personne ne peut savoir. Par conséquent, personne ne peut intervenir. Ne méprisez pas les gens comme si vous leur étiez supérieur. Vous ne savez pas si cette personne, aux yeux de Dieu, est un saint ou non.

Qui sait? Considérez toujours les gens comme étant à un niveau supérieur à vous-même. Montrez-leur du respect et soyez humble envers eux. Ne montrez pas d'ego et de fierté. La Miséricorde de Dieu est si grande qu'il vous est interdit de regarder ce que font les gens à l'extérieur. Vous ne devez pas les traiter de fous ou critiquer leurs mauvaises manières. Laisse les tranquille. Ils ont un Seigneur pour les juger. Regardez-vous. Assurez-vous de bien vous comporter. N'interférez avec personne d'autre. Ce n'est pas votre travail de corriger quelqu'un d'autre. Votre travail consiste uniquement à vous corriger. Corrigez-vous et laissez tous les autres à leur Seigneur. C'est la véritable compréhension et l'enseignement du soufisme, laissez chacun à son Seigneur et changez-vous.

Si vous apprenez à votre ego à ne pas interférer avec qui que ce soit, alors vous allez vous retrouver à vivre dans le bonheur, car lorsque vous regardez les gens, vous ne verrez que des serviteurs du même Seigneur que le vôtre et, par conséquent, Dieu leur pardonnera parfois ce que ils sont en train de faire. Ne dites pas : « Vous commettez une erreur en buvant, en faisant des jupons, en faisant ceci et cela. Laissez chacun à son Seigneur. Enseigner aux gens en général. Ne vous concentrez pas sur quelqu'un et soyez précis.

Dieu a dit au Prophète , 'Ô Messager de Dieu, prends-le et purifie-le.' Le prophète  immédiatement appelé Abu Bakr as-Siddiq et a dit, 'Ô Abu Bakr, nous devons aller enterrer le bandit qui est mort.' Abou Bakr as-Siddiq dit : 'O Messager de Dieu, tu as dit que tu ne voulais pas enterrer cette personne dans une tombe musulmane car il n'est pas musulman !' Le prophète  dit non! Sans parler des musulmans ordinaires. Dieu m'a informé aujourd'hui que cette personne était une sainte !

Qu'a fait ce voleur dans sa vie pour devenir un saint ? Il a tué, volé et volé toute sa vie. Le prophète  est entré dans le puits, a sorti le corps de cette personne de ses propres mains et avec ses compagnons, l'a porté dans sa maison. Il le nettoya, le lava, l'enveloppa d'un linceul, pria pour lui, puis l'emmena de sa mosquée au cimetière de Baqi, à quinze minutes de marche. Il a fallu le Prophète  plus de deux heures pour se déplacer de la mosquée au cimetière.

Tous les Compagnons furent étonnés de la façon dont le Prophète  se promenait. Il avait fait les ablutions pour les morts de ses propres mains sur cet homme, l'avait lavé et avait prié pour lui. Maintenant qu'il l'emmenait dans sa tombe, il marchait sur la pointe des pieds. « Ô Messager de Dieu, lui dirent-ils, pourquoi marches-tu sur la pointe des pieds ? Il a dit : « Dieu a ordonné à tous les saints d'Est en Ouest, à tous les anges des sept cieux et à tous les êtres spirituels d'être présents et de suivre la bière de ce saint. Il y en a tellement qui remplissent le chemin que je ne trouve pas d'endroit où poser mes pieds. Jamais de ma vie je n'ai été aussi surpris qu'aujourd'hui.

Après l'avoir enterré, le Prophète  n'a parlé à personne mais est rapidement rentré chez lui tremblant et frissonnant. Il s'est assis avec Abu Bakr as-Siddiq se demandant ce que ce saint avait fait, voleur toute sa vie, pour mériter un si haut degré de respect de la part de Dieu. Abou Bakr as-Siddiq dit : « Ô Messager de Dieu, j'ai honte de demander ce que j'ai vu aujourd'hui. C'était tellement étonnant. Le prophète  répondit : 'Abu Bakr as-Siddiq , je suis encore plus surpris que toi. J'attends que Gabriel (s) vienne m'informer de ce qui s'est passé.'

Quand Gabriel (s) est venu, le Prophète  dit: 'Ô Gabriel, qu'y a-t-il?' Il répondit : « Ô Prophète, ne me demande pas. Je suis également étonné ! Pourtant ne vous étonnez pas. Dieu peut faire ce que personne ne peut faire. Il vous dit de demander à la fille de cet homme ce qu'il a fait dans sa vie.

Le prophète  est immédiatement allé en personne avec Abu Bakr as-Siddiq à la maison de ce cambrioleur. De nos jours, ministres et secrétaires d'État, non, même un chef d'entreprise traite tous les autres comme s'ils étaient des mendiants à sa porte. Ils ne montrent ni respect ni humilité. Le prophète , sans tenir compte de son pouvoir et de son statut d'être humain parfait, de bien-aimé de Dieu, se rendit humblement chez ce saint pour demander à son enfant ce que son père avait fait dans sa vie.

Il a dit, 'Ô ma fille, s'il vous plaît dites-moi comment votre père a vécu.' Elle lui dit : « Ô Messager de Dieu, j'ai très honte devant toi. Qu'est-ce que je vais te dire ? C'était un tueur, un voleur. Je ne l'ai jamais vu faire quelque chose de bien. Il volait et volait jour et nuit, sauf un mois dans l'année. Quand ce mois arrivait, il disait : "Ceci est le mois de Dieu", parce qu'il t'a entendu dire : "Rajab est le mois de Dieu, Shaban est le mois du Prophète  et Ramadan est le mois de la Communauté.' Alors il a dit, 'Je ne me soucie pas du mois du Prophète  ou le mois de la Communauté, seulement pour le mois de mon Seigneur. Par conséquent, je vais m'asseoir dans ma chambre et la fermer et pratiquer l'isolement au cours de ce mois.

Le prophète  lui a demandé, 'Quel genre d'isolement a-t-il fait?' Elle lui dit : « Ô Messager de Dieu, un jour, il était dans la rue à la recherche de quelqu'un à voler. Il trouva un vieil homme de soixante-dix ou quatre-vingts ans. Il l'a battu jusqu'à ce qu'il perde connaissance et l'a volé. Il trouva un petit morceau de papier plié dans sa poche. Il l'ouvrit et trouva une prière à l'intérieur. Il aimait beaucoup cette prière. Chaque année, lorsque le mois de Rajab – le mois de Dieu – arrivait, mon père avait l'habitude de s'asseoir et de lire cette prière jour et nuit, pleurant et lisant, sauf lorsqu'il voulait manger ou faire ses ablutions. Une fois le mois terminé, il se levait et disait : « Le mois de Dieu est terminé. Maintenant, pour mon plaisir », et recommencez à voler et à voler pendant encore onze mois.

La supplication utilisée par cet homme est une supplication très importante qu'il est conseillé à tous de réciter trois fois par jour pendant le mois de Rajab. Le sultan Mawlana Sheikh Nazim a dit que cette supplication vous purifie de tous vos péchés et vous laisse aussi pur qu'un nouveau-né. C'est une supplication très célèbre dans les ordres soufis.

Quand le Prophète  a demandé à la fille de lui apporter le papier, il l'a embrassé et a frotté ce papier sur son corps. Je vous conseille à tous de ne pas oublier cette supplication, mais de la pratiquer au cours de ce mois à venir. Continuez à le réciter et Dieu vous donnera ce qu'il veut, selon votre intention.

Dieu a dit au Prophète , 'Ô mon Prophète bien-aimé, cette personne est venue et s'est repentie auprès de moi au cours du mois le plus précieux de l'année. Pour cette raison, parce qu'il a sacrifié au moins un mois de l'année pour moi, je lui ai pardonné toutes ses fautes et j'ai changé tous ses péchés en actes louables. Comme il avait beaucoup de péchés, il a maintenant beaucoup de récompenses. Il est devenu un grand saint.

A cause d'une prière, Dieu a fait de lui un saint, une personne qui n'a jamais adoré le Seigneur comme il aurait dû le faire, en venant dans des associations comme celle-ci pour écouter. Vous avez un Dieu miséricordieux, un Dieu aimant. Que pensez-vous qu'il vous donnera en retour ? Pensez-vous qu'Il va vous laisser en difficulté ? Pour chaque pas que vous avez fait pour venir à une telle réunion, Dieu vous enlèvera un péché et vous donnera dix récompenses. Celui qui est venu deux heures de route, qu'il calcule le nombre de pas qu'il a fait. Ne manquez pas de telles associations car vous ne pouvez pas obtenir de telles récompenses lorsque vous adorez. Vos cinq prières sont une obligation pour vous, mais de telles associations ne sont pas une obligation.

Ils sont volontaires. Par conséquent, si vous y assistez, vous serez récompensé par une récompense très lourde. C'est pourquoi ces associations sont très importantes. Ils vous indiqueront le chemin le plus court pour atteindre la Présence Divine. Ils vous montreront le chemin le plus court pour atteindre votre réalité. Avec très peu de pratique, en récitant quelque chose que les saints ont récité, vous pouvez progresser très rapidement. Préparez-vous au mois de Rajab à ne manquer aucune prière. S'il vous arrive de manquer des prières pendant la journée, essayez de les faire la nuit en rentrant chez vous avant de dormir.

Essayez de réciter 'Allah' 1500 fois par jour dans votre cœur. Si vous préférez le réciter en langue, faites-le. Récitez aussi 100 fois par jour, 'Allahumma salli ala Muhammadin wa ala ali Muhammadin wa sallim' (O Dieu, envoie les bénédictions et la paix sur Muhammad et sur la Famille de Muhammad). Si Dieu le veut, cela vous donnera du pouvoir pendant ce mois et vous préparera pour le mois de Shaban qui a d'autres devoirs que nous décrirons en temps voulu, si Dieu le veut.

Nous demandons le succès d'Allah Tout-Puissant (Dieu) à travers le chapitre d'ouverture du Coran, al-Fatihah.

fr_FRFR