Sélectionner une page

Rayonner la lumière du soleil de la tête aux pieds

Nous demandons le soutien de notre maître, Shaykh Muhammad Nazim al-Haqqani, et nous demandons le soutien de notre Seigneur Tout-Puissant et du Prophète (s). Ce soir est une nuit très précieuse laylat ar-raghaib, 'la Nuit Sacrée des Désirs'. C'est l'une des nuits les plus importantes de l'histoire islamique pour tous les êtres humains. C'est la nuit où le Prophète (s) a été transféré de son père dans le ventre de sa mère. Il tombe le premier vendredi de Rajab. Tout ce que vous souhaitez en cette nuit, Dieu vous le donne pour l'amour de Son Prophète (s) bien-aimé. Dans les pays islamiques, ils célèbrent cette nuit en louant le Prophète (s), en se souvenant de sa vie, en se souvenant de Dieu dans leur cœur et en visitant les mosquées, qui restent ouvertes toute la nuit jusqu'à l'aube. Ils ne dorment pas. Malheureusement, dans ce pays, personne ne sait spécialement les musulmans que cette nuit la plus précieuse arrive.

Comment allez-vous être soutenu par votre Seigneur ? Comment comprendre l'islam dans ce pays si même les musulmans ne savent pas quand tombe cette précieuse nuit ?

C'est une nuit que vous devez passer à lire le Coran, à réciter les noms de Dieu, à réciter des histoires de la vie du Prophète (s), à lui envoyer des salutations et à adorer votre Seigneur. Personne ne sait. Regardez dans toutes les mosquées. Personne ne parle même de cette nuit. Personne ne mentionne même que c'est le mois de Rajab et qu'il est recommandé de jeûner les lundis et jeudis. Qui jeûne ? Très peu de gens se souviennent de jeûner. Parmi la majorité des musulmans, personne ne pense même à cette nuit importante, pourtant ils veulent répandre l'islam partout. Comment cela va-t-il se passer si nous, musulmans, ne commençons pas par nous-mêmes avant de regarder les autres ?

Nous demandons à notre Seigneur de changer le cœur des musulmans qui ignorent le jeûne de Rajab et de les amener à donner à ce mois la valeur qu'il mérite. Dans nos pays, avec la permission de notre shaykh, nous dormons à peine ce mois-ci. Hier soir, Mawlana Shaykh a célébré cette nuit à Nicosie avec 500 personnes, priant, récitant le dhikr, donnant une conférence, puis leur ordonnant de rentrer chez eux et de supplier jusqu'à l'aube. Ici, personne ne considère même cette nuit comme différente des autres nuits.

S'il n'y avait pas eu cette nuit, l'Islam n'aurait jamais existé. La Lumière que Dieu avait créée en Adam (s) brillait sur son front. Lorsque son Seigneur l'a créé et lui a insufflé Son esprit, Adam (s) lui a demandé : « Ô mon Seigneur, qu'est-ce que cette lampe ? Cette Lumière brille toujours sur mon front ? Il dit : « Ô Adam, cette Lumière est la Lumière de mon Prophète et Messager bien-aimé, la Lumière de mon serviteur Muhammad (s), ton fils. De cette Lumière, je vous ai créés. Je l'ai créé avant de te créer et j'ai fait briller cette Lumière sur ton front. Cette Lumière est passée d'Adam (s) à Noé (s) et de Noé (s) à Abraham (s) et d'Abraham (s) à Ismail et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'elle apparaisse dans le Prophète (s).

Sans le Prophète (s), Dieu n'aurait jamais créé les univers. Quand il ordonna à la Plume d'écrire, "la ilaha ill-Allah" (il n'y a de dieu que Dieu), a écrit la Plume pendant 70 000 ans du Temps de Dieu. "Un jour selon l'estimation de ton Seigneur est de 1000 ans selon la tienne" [22:47]. Imaginez la durée de 70 000 années célestes. Cela signifierait 25 550 000 000 d'années humaines pendant lesquelles la Plume écrivait.

Lorsque le stylo a terminé, il s'est arrêté. Dieu dit à la Plume : « Ô Plume, écris, "Muhammadun Rasul Allah" (Muhammad est le Messager de Dieu). Le Pen a écrit cela pendant 70 000 ans de plus. Alors le Stylo demanda : « Ô mon Seigneur, qui est cette personne honorée, le Muhammad que tu as mis ton nom avec son nom ? Dieu a dit : « Taisez-vous O Pen ! S'il n'y avait pas Muhammad (s), je n'aurais jamais créé personne.

Personne ne sait quand le Pen a commencé à écrire la ilaha ill-Allah et personne ne sait quand le stylo a commencé à écrire Muhammadun Rasul Allah. Ce temps est appelé la pré-éternité, un temps que personne ne connaît sauf notre Seigneur. Le nom du Prophète (s) était déjà présent à cette époque. Et si le nom était là, pensez-vous qu'il n'y était pas aussi ? Quand on donne un nom à quelqu'un, il faut qu'il existe, au moins spirituellement. Quelle que soit la grandeur que vous attribuez au Prophète (s), par conséquent, et quelle que soit la louange que vous lui donnez, vous le sous-estimez toujours. Un grand saint a dit : « Attribuez de la grandeur au Prophète (s) et louez-le, mais ne dites pas de lui ce que les chrétiens disent de leur prophète. C'est-à-dire, ne dites pas qu'il est Dieu. Dieu seul est Dieu. Tous les autres sont des serviteurs.

C'est la croyance soufie. Les soufis croient que Dieu est Un et que tout le reste est Son serviteur. Ne pensez pas que les vrais soufis ont des croyances différentes. Les vrais soufis savent que le serviteur est le serviteur et que Dieu est Dieu. Les nouveaux qui se proclament soufis sortent des toilettes sans savoir se laver ! Ceux-ci ne peuvent pas être considérés comme de vrais soufis. Les soufis doivent observer la Loi Divine du Prophète (s). Ils doivent observer toutes les conditions et lois que Dieu nous a montrées. Ils croient que Dieu est miséricordieux envers tout le monde. C'est une miséricorde de Dieu. Pourtant, bien que Dieu soit miséricordieux, nous devons montrer des remerciements de notre part, l'adorer et le remercier pour les faveurs qu'il nous a accordées. C'est la raison pour laquelle Dieu demande notre adoration. Ou pensiez-vous que la raison de notre adoration est de rendre Dieu plus grand ? Notre adoration est purement une mesure de remerciement à Dieu pour nous avoir créés et nous avoir accordé d'innombrables faveurs.

Ne pensez-vous pas que les soufis peuvent accepter l'idée que le soufisme contredit la loi divine ? Cela n'a jamais été, n'est pas et ne pourra jamais être le cas. Du Prophète (s), d'Abou Bakr as-Siddiq (r) et d'Ali (r) à tous les maîtres soufis, il y a eu le plus grand respect et la tutelle de la Loi divine. Nous entendons les vrais maîtres soufis, pas ceux qui se proclament être des enseignants et des maîtres soufis et qui proposent toutes sortes d'idées absurdes et insensées qu'ils essaient de faire passer pour du soufisme. Qu'est-ce que le soufisme ? Le soufisme signifie qu'on ne relève pas la tête de la prosternation. On les trouve imberbes, sans turban, négligeant la Sunnah du Prophète (s) et se proclamant pourtant maîtres soufis ; parlant de Jalaluddin ar-Rumi, Muhyiddin Ibn al-Arabi et Abu Yazid al-Bistami. Abu Yazid al-Bistami, Muhyiddin Ibn al-Arabi et Jalaluddin ar-Rumi les renient ! Ces saints ne les acceptent pas parce qu'ils vont à l'encontre de la loi divine.

Les enseignants pseudo-soufis prétendent qu'il n'y a pas besoin d'ablution. Comment ne pas avoir besoin d'ablution ? L'un des titres du Prophète (s) est celui de "Prophète du Peuple de Radiance." Une Tradition dit : « Les premiers que je vais appeler en ma présence pour entrer au paradis, pour voir Dieu au ciel et me tenir compagnie, ce sont ces gens, qui rayonnent la lumière comme celle du soleil de la tête aux pieds à cause des ablutions. ”1 Tous ceux d'entre vous qui pratiquent les ablutions feront partie de ces personnes chanceuses. Quand Abu Hurayrah (s) a été interrogé sur la raison pour laquelle il avait lavé plus de son corps que nécessaire, il a répondu qu'il voulait lui-même briller de chaque membre ce jour-là. Comment alors certains soi-disant soufis peuvent-ils jamais dire : « Il n'y a pas besoin d'ablution ? Ils prétendent faire leurs ablutions en inhalant, puis en expirant toutes leurs impuretés. Il est préférable de le faire dans les toilettes et non dans les mosquées. Vous ne pouvez entrer dans les mosquées qu'après avoir fait vos ablutions ! Rien ne peut vous purifier sauf l'ablution. Nous rejetons ce que ces gens disent. Ces gens qui se disent soufis ne sont pas de vrais soufis, mais nuisent au soufisme. Ce sont eux qui donnent une mauvaise réputation au soufisme.

Le Prophète (s) a demandé un jour à Bilal : « Ô Bilal, j'ai entendu tes pas au paradis. Que faites-vous (pour mériter cela) ? » Bilal répondit: "O mon Prophète bien-aimé, chaque fois que je fais des ablutions le jour ou que je me réveille la nuit pour les ablutions (après être allé aux toilettes), je prie au moins deux cycles de la prière d'ablution.2 Nous ne devons pas nous soulager comme les animaux le font – sans même nous nettoyer – puis entrent dans les mosquées et prétendent que nous voulons prier. Nous ne disons pas cela pour les nouveaux musulmans mais pour les musulmans de longue date. Nous discutons franchement de ces choses en nous basant sur la Tradition, "Il n'y a pas de timidité dans la religion."

Le Prophète (s) a dit : « La pureté est la moitié de la foi. J'ai peur pour ceux de ma Communauté qui viennent prier sans se purifier après avoir ingéré de l'eau. Beaucoup de gens ici vont aux toilettes et sortent sans se purifier, puis font leurs ablutions et viennent prier. Ceci est inacceptable. La prière dans ce cas n'est pas acceptée. Vous devez vous laver et vous nettoyer lorsque vous urinez. Si vous ne vous lavez pas, vous ne pouvez pas venir à la prière. Vous devez vous nettoyer avant de venir prier. Sinon, comment allez-vous vous tenir en prière dans la Présence de votre Seigneur et espérer que votre prière sera acceptée ? Cela ne va pas être accepté, même si c'est mieux que rien par rapport aux gens qui ne prient pas du tout.

Tous doivent se purifier à la fois physiquement et spirituellement. C'est un non-sens de dire : « J'ai seulement besoin de me nettoyer spirituellement. Pour les débutants, tant pis pour le moment. Quant à nous qui sommes musulmans depuis un certain temps, nous devons venir à la prière dans un état purifié, que nous allions prier dans les mosquées ou dans nos maisons. Nous devons être très prudents dans ces domaines. N'allez pas uriner partout comme le font les chiens, les ânes ou les singes, sans ressentir de honte, comme si le shaykh ne vous voyait pas avec le pouvoir spirituel que Dieu lui a accordé d'observer ses disciples. Si le shaykh ne vous voit pas, les deux anges sur vos épaules le voient. Si les deux anges sur vos épaules ne vous voient pas, votre Seigneur le fait. N'avez-vous pas honte de cela ? Allez dans les toilettes des aéroports et des stations-service d'Amérique. Là, personne ne craint le manque de pudeur debout et passant l'eau côte à côte comme des chiens. Est-ce du respect et un comportement perfectionné ? Vous devez être dans un enclos privé. Personne ne doit te voir. C'est le comportement parfait de l'Islam. Il vous apprend à maintenir le respect avec tout le monde, y compris vous-même.

Sayyidina Ali (s) n'a jamais de sa vie regardé ses parties intimes. C'est pourquoi il a reçu ce titre d'honneur, la salutation que nous mentionnons après son nom qui signifie « que Dieu ennoblisse son visage ». Il ne laissait jamais ses yeux regarder ses parties intimes. Et nous de nos jours ? Laissant de côté nos propres parties intimes, nous regardons les parties intimes des autres et les décrivons ! À la télévision, ils; enseignez à tout le monde, y compris aux enfants, comment sortir avec quelqu'un et comment regarder les parties intimes de l'autre. Quel genre de civilisation est-ce? Un animal vaut mieux que ça.

Nous sommes trop dans le péché. Nous avons besoin de moyens rapides et sûrs pour approcher notre Seigneur. Il faut savoir que cette précieuse nuit des désirs est une de ces voies d'approche. Partout où nous regardons, nous nous trouvons dans le péché. C'est pourquoi vous devez rechercher de tels endroits où ils font des associations pour l'amour de Dieu, se souvenant de leur Seigneur et se souvenant du Prophète (s) afin que vous puissiez vous approcher rapidement. Ne manquez donc pas de telles associations.

Nous demandons le succès de Dieu à travers le chapitre d'ouverture du Coran, al-Fatihah.

Notes de bas de page

1. Boukhari, musulman.
2. Boukhari, musulman.

fr_FRFR